Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Comme un Béréen

Voir Dieu

29 Février 2020 , Rédigé par Comme un Béréen Publié dans #vie chrétienne, #Dieu - Jésus, #Venir à Dieu, #religion-religiosité ?

Comment l'arrivée de l'image des emojis dans les sms, nous fait comprendre le besoin de Jésus qui est l'image du Dieu invisible, envoyée par Dieu lui-même.

Comment l'arrivée de l'image des emojis dans les sms, nous fait comprendre le besoin de Jésus qui est l'image du Dieu invisible, envoyée par Dieu lui-même.

Voir Dieu

Jésus est l’image de Dieu

 

I /  Jésus, l’image du Dieu invisible donnée par Dieu lui-même

Exo 20:4
Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.

Dt 4:14-18 (Moïse parle au peuple d’Israël)
En ce temps-là, l'Eternel me commanda de vous enseigner des lois et des ordonnances, afin que vous les mettiez en pratique dans le pays dont vous allez prendre possession. Puisque vous n'avez vu aucune figure le jour où l'Eternel vous parla du milieu du feu, à Horeb, veillez attentivement sur vos âmes, de peur que vous ne vous corrompiez et que vous ne vous fassiez une image taillée, une représentation de quelque idole, la figure d'un homme ou d'une femme,  la figure d'un animal qui soit sur la terre, la figure d'un oiseau qui vole dans les cieux,  la figure d'une bête qui rampe sur le sol, la figure d'un poisson qui vive dans les eaux au-dessous de la terre. 

Es 40:18
A qui voulez-vous comparer Dieu? Et quelle image ferez-vous son égale?

Dans l’Ancien Testament et même le Nouveau, les textes disant de ne pas se faire d’image de Dieu (et cela est même dit dans les 10 commandements)  m’ont toujours fait penser que Dieu était contre les images, contre les images le représentant, contre la représentation visuelle par une image de lui-même.

Je pensais donc que Dieu était seulement pour la parole, le langage parlé, pour l’écrit, le texte mais contre le côté image, contre le côté visible de lui.

Dieu avait laissé la Parole, la Loi qui était écrite et avait parlé tout au long des siècles à son peuple Israël mais ces textes, pour moi, écartaient définitivement le côté « pouvoir voir Dieu », le côté « image visible de Dieu ».

Mais il ne faut pas déformer les paroles de Dieu, ni dans un sens (minimiser) ni dans l’autre sens (exagérer) comme Eve, par exemple, avait déformé le commandement de Dieu de ne pas manger du fruit défendu et disait alors qu’il était défendu de toucher le fruit, ce que Dieu n’avait jamais dit … 

Effectivement, Dieu est contre le fait que l’Homme essaie de faire une image de Dieu, essaie de se représenter par lui-même ce que Dieu est, mais Dieu n’est pas contre une image de lui qui serait envoyée par lui-même ! 
Et Dieu nous a, d’ailleurs, envoyé son image de lui :

Col 1:15-17
Il (Jésus) est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.
Et là, dans ce passage, il est expressément fait rappel des « choses qui sont dans les cieux et sur la terre » pour nous ramener justement à Exo 20:4 (le commandement dans la Loi de Dieu)
II Co 4:4
pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence, afin qu'ils ne vissent pas briller la splendeur de l'Evangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu.

Dans ces passages, ça ne fait pas de pli : Jésus est l’image de Dieu.
Jésus est l’image de Dieu pour les hommes, parce que cette image n’a pas été créée par les hommes mais a été envoyée par Dieu lui-même car rien, dans les commandements de Dieu, n’interdisait une image de Dieu si cette image venait de Dieu !!!

Exo 20:22-23
L'Eternel dit à Moïse: Tu parleras ainsi aux enfants d'Israël: Vous avez vu que je vous ai parlé depuis les cieux. Vous ne ferez point des dieux d'argent et des dieux d'or, pour me les associer; vous ne vous en ferez point.

Pourquoi Dieu interdisait-il que l’homme se fasse une représentation de Dieu : car les enfants d’Israël devaient prendre note que Dieu leur parlait depuis les cieux = C’est du ciel que vient la révélation de Dieu, c’est-à-dire que la révélation de Dieu ne peut venir que de lui-même, elle ne peut pas être imaginée, inventée sur terre par les hommes.
Car les hommes, même s’ils sont des grands hommes de Dieu comme Aaron l’était, ne pourront créer, par eux-mêmes, qu’une représentation ne dépassant pas les choses qu’ils connaissent, les choses de la terre. 

Ainsi Aaron, quand il a voulu essayer de créer lui-même une représentation de Dieu, n’a pas pu créer autre chose qu’un vulgaire veau, car l’homme ne peut pas concevoir les choses d’en haut car elles lui échappent car il ne peut les connaître de par ses propres capacités d’homme, même s’il est très intelligent ou très religieux, etc…

I Co 2:14
Mais l'homme naturel ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge.

Dieu affirme donc dans sa Parole que l’homme, avec ses capacités naturelles, ne peut pas connaître les choses de Dieu, ne peut donc pas connaître et comprendre à quoi ressemble Dieu car cela lui est complètement inconnu et ne ressemble en rien à ce que l’homme connaît pas ses capacités intellectuelles, aussi grandes puissent-elles être dans ce monde.

I Co 2:9-10
Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l'oeil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment.
Dieu nous les a révélées par l'Esprit. Car l'Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.

Et Dieu affirme que c’est par son Esprit, le Saint-Esprit qu’on peut avoir la révélation de Dieu car cette révélation est la révélation de Dieu par Dieu, la seule révélation qui soit exacte. 

Et qu’elle est cette révélation de Dieu par Dieu ?
I Co 1:19-24
Aussi est-il écrit: Je détruirai la sagesse des sages, Et j'anéantirai l'intelligence des intelligents. Où est le sage? où est le scribe? où est le disputeur de ce siècle? Dieu n'a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde?  Car puisque le monde, avec sa sagesse, n'a point connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication. Les Juifs demandent des miracles et les Grecs cherchent la sagesse: nous, nous prêchons Christ crucifié; scandale pour les Juifs et folie pour les païens,  mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs.

C’est Jésus la révélation de Dieu par Dieu, la révélation que le Saint-Esprit, au travers des écritures veut nous emmener à voir, comme étant l’image véritable de Dieu car c’est Dieu lui-même qui a donnée cette image de lui, sa représentation visible de ce qu’il est.
Jn 14:7-9
Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l'avez vu. Philippe lui dit: Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit.  Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe! Celui qui m'a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père? 

 

II /  Mais qu'entend-on réellement par l’expression « Voir Dieu » ?

Le sens figuré du mot « voir » est souvent le sens que nous considérons.

Ainsi, oui, Dieu n’est pas contre une image de lui-même mais Dieu était contre une image de lui que l’homme aurait créée, imaginée par lui-même.
Car Dieu avait préparée son image = Jésus et seule cette image était la vraie image qui permet de « voir » ce que Dieu est, afin de pouvoir dire ce que Job, déjà , de son temps, avait un peu perçu lorsqu’il déclara « Mon oreille avait entendu parler de toi; Mais maintenant mon oeil t'a vu. »

Or Job pouvait dire ça de Dieu alors qu’il n’avait pas vu Dieu physiquement, avec ses yeux physiques. 
Oui, on comprendra bien que là, il ne s’agit pas d’une vue physique, avec nos globes oculaires mais qu’il s’agit du sens figuré du mot « voir ».

En effet, par exemple en Exo 20:22-23, si on relit ces versets en se concentrant sur le mot « voir », on comprendra qu’il ne s’agit pas vraiment du sens de la vue qui est évoqué là car il s’agit de « voir » que Dieu a parlé des cieux cela signifierait «  voir que quelqu’un a parlé … », or on écoute quelqu’un qui parle, on ne voit pas la parole d’une personne ! 
Exo 20:22-23
L'Eternel dit à Moïse: Tu parleras ainsi aux enfants d'Israël: Vous avez vu que je vous ai parlé depuis les cieux. Vous ne ferez point des dieux d'argent et des dieux d'or, pour me les associer; vous ne vous en ferez point.

La parole d’une personne ne se capte pas avec le sens de la vue, avec les organes de la vue, mais avec l’audition et les organes de l’audition = le système auditif.
Donc ici, il faut comprendre qu’on parle du sens figuré du mot « voir » et ce sens figuré peut être défini comme ça :   
«Voir», au sens figuré, veut plutôt dire =  « Constater, se rendre compte, par soi-même, de ce qu’une chose est  »
Alors, oui, avec ce sens figuré du mot « voir », on peut très bien dire des choses comme : 

  • « Je vais voir s’il chante aussi bien que ça, celui-là !», 
  • « je vais bien voir si cette couverture en cachemire est aussi douce qu’elle le prétend ! », 
  • « je vais voir si ces plats cuisinés sont aussi bons que les miens », 
  • « je vais bien voir si son parfum ressemble vraiment au parfum d’une grande marque »

Tous ces exemples parlent de « voir » mais à propos de choses qui font appel à un autre sens que la vue car il s’agit du sens figuré du mot « voir » = vérifier, constater par soi-même de ce qu’une chose est (ou n’est pas).

Et à partir de là, on comprendra que ce sens figuré du mot « voir », c’est le sens que nous employons le plus souvent lorsqu’on parle de « voir quelque chose pour le croire ».
Il ne s’agit pas forcément de voir avec les yeux bien que ça puisse très souvent faire appel à la vision oculaire mais il s’agit surtout de constater par soi-même, de vérifier par soi-même, de confirmer ou infirmer par soi-même et non pas seulement par ce que les autres disent, et pour ça, on pourrait très bien « voir » mais en utilisant nos autres sens (l’audition, le toucher, l’odorat, etc …) ou même juste en comprenant par notre propre réflexion, par notre propre intelligence … 
exemple :
« je vais voir si tes calculs sont exacts et ne comportent pas d’erreurs »
= il ne s’agit pas, ici de la vision oculaire mais de reprendre les calculs par nous-mêmes, avec notre propre  intelligence mathématique, pour vérifier par nous-mêmes la véracité des calculs d’une autre personne.

Et c’est exactement ainsi qu’il faut comprendre la phrase de Job qui parle de Dieu en Job 42:5 : « Mon oreille avait entendu parler de toi; Mais maintenant mon oeil t'a vu. ». 
Job n’a pas vu Dieu avec ses yeux physiques mais Job s’est rendu compte par lui-même de ce que Dieu est, alors qu’avant, il avait juste entendu parler de ce que Dieu est, par les autres.

Et dans la Bible, beaucoup de versets font appel à cette notion du sens figuré du mot « voir » = constater, se rendre compte par soi-même de ce qu’une chose est .
Exemples : 
Héb 12:4
Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur.

Cette phrase peut être prise au 1er degré mais il faut savoir que tous verront pourtant Dieu au jour du grand jugement (… Apo 20:11-13 Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s'enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses oeuvres. )
Par conséquent, il faudrait peut-être comprendre ce verset de Héb 12:4, selon le sens figuré du mot voir = sans la sanctification, nul ne pourra constater de lui-même ce que le Seigneur est (= ce qui rejoint tout ce que j’ai déjà dit sur le sens de la vraie vie spirituelle = connaître Dieu, connaître Jésus , ce qui veut dire être tels que Jésus est, ce qui est la définition-même de la sanctification = revêtir de plus en plus, sur notre âme, ce qui Jésus est, par la vie de l’Esprit). 

III Jn 11
Bien-aimé, n'imite pas le mal, mais le bien. Celui qui fait le bien est de Dieu; celui qui fait le mal n'a point vu Dieu.

= celui qui n’a pas constaté et compris lui-même ce que Dieu est véritablement, pratique le mal…(puisque personne ne peut voir physiquement Dieu et vivre)

Jn 6:40
La volonté de mon Père, c'est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.

= Quiconque constate lui-même ce que Jésus est (le Fils de Dieu) et croit en ça, à la vie éternelle…car de nos jours, qui a réellement vu Jésus de façon oculaire même parmi ceux qui croient ?

Jn 3:36
Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

= quiconque ne croit pas au Fils, ne constatera pas par lui-même ce que la vie est… (car on ne voit pas la vie avec les yeux physiques puisque la vie est une chose abstraite)

Etc, etc …


Et même notre fameuse expression de scepticisme « je ne crois que ce que je vois », tiens bien plus du sens figuré du mot voir = « constater, se rendre compte par soi-même de ce qu’une chose est » car comme je l’ai dit, on peut aussi dire cette expression en parlant de la solution d’un problème mathématique qui ne se voit pas avec l’œil physique mais en réfléchissant soi-même sur le problème pour comprendre par nous-mêmes la solution. Ou parce qu’on peut aussi utiliser cette expression tout en faisant appel à nos autres sens mais dans le but de vérifier, constater par soi-même.

III /  Pourquoi Dieu a-t-il envoyé son image Jésus aux hommes ?

Il fallait bien comprendre tout ça pour appréhender la réponse à cette question  :

Pourquoi Dieu qui avait donné la Parole écrite, les écritures, a-t-il ensuite voulu se révéler finalement par l’image du Dieu invisible = Jésus ?

Y avait-il réellement besoin de la révélation par son image puisqu’il y avait déjà le texte, les écritures ?

Ça sert à quoi de rajouter finalement l’image puisqu’il y avait déjà la Parole écrite par les écritures ?

Ps 19:8 (ou Ps 19:7 selon les versions)
La loi de l'Eternel est parfaite, elle restaure l'âme; Le témoignage de l'Eternel est véritable, il rend sage l'ignorant.

La Parole de Dieu a été donnée, dans l’Ancien Testament par le texte, les écritures et ce texte est parfait, puisqu’il vient de Dieu et qu’il est la Parole écrite, d’autant que l’image envoyée n’est rien d’autre que la Parole-même faite image pour l’homme en l’incarnant dans une chair humaine… (Jn 1:14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. )

Alors pourquoi est-ce qu’au final, Dieu a encore voulu cette révélation par l’image en se révélant par Jésus qui est l’image du Dieu invisible ?

Alors selon tout ce que je viens de dire avant, on comprendra que  « voir Jésus », est surtout à comprendre au sens figuré du terme. 
L’image de Dieu = Jésus, n’est pas une image à voir avec nos globes oculaires, nos yeux visibles, sinon Dieu aurait au moins laissé un dessin de Jésus dans la Bible, ou Dieu aurait attendu que la photographie soit inventée avant d’envoyer Jésus, si l’image de lui tenait à la vision physique, avec nos yeux physiques, nos globes oculaires.

Non, l’image de Dieu = Jésus, est une image à comprendre au sens figuré = se rendre compte, par nous-mêmes, de ce que Dieu est !!!

Donc pourquoi Dieu a voulu envoyé cette image de lui = Jésus, la Parole faite chair, après avoir donné la Parole sous forme de texte, par les écritures ?

L’exemple des SMS (les textos envoyés par téléphone portable):
Pour répondre à la question, je vais m’aider d’un autre système basé sur l’écriture et qui a vu, ensuite, l’arrivée de l’image :  les SMS des téléphones portables.
Mais je ne veux pas parler de l’image des MMS, c’est-à-dire des photos qu’on peut s’envoyer, maintenant, par le téléphone, mais je veux parler de ces images qui ont un lien avec le texte écrit dans les SMS = Les émoticônes, les Emojis.

Peut-être qu’on n’a pas compris combien ces petites illustrations, ces petites images ont eu un intérêt certain par rapport au simple texte écrit des SMS, mais on va vite comprendre ce que ces petites images ont apporté au texte écrit des SMS dans l’exemple ci-dessous de la vie courante.

Exemple :
J’ai envoyé un SMS à mon ami Jules-André  : 
« Jules-André, tout le monde t’attend …Philippe-Edouard demande pourquoi tu n’es pas encore là ? »  
(Oui, j’aime bien les prénoms exotiques wink !   
..... et ça me permet, d'ailleurs, de coller un Emoji pour illustrer le ton de ma remarque sur les prénoms exotiques...)

 
Et je reçois alors la réponse de Jules-André (pour répondre à la question de Philippe-Edouard) :

Comment comprendrai-je cette réponse ?
Comment vais-je interpréter son message ?
Dans quel état d’esprit Jules-André m’a-t-il envoyé cette réponse pour Philippe-Edouard? 
Qu’est-ce que Jules-André avait réellement en tête et qu’il a voulu exprimer dans son message ?

Est-ce que si moi j’interprète, par moi-même, ce que Jules-André voulait dire, si je me fais mon idée, moi-même, de ce que Jules-André voulait faire passer comme réelle intention dans son message alors j’aurai la vraie valeur du message ?

Est-ce que Jules-André était en colère ? Est-ce une plaisanterie ? Est-ce que c’est carrément grave et que cela nécessite une urgence ou est-ce que Jules-André fait exprès d’exagérer comme d’habitude ? etc… etc …

Mais si Jules-André rajoute une image qui illustre avec quelle intention il a écrit son SMS, alors on comprendra ce que Jules-André avait au fond de lui comme « état d’esprit » quand il a écrit son SMS :

 

L’image des Emojis sert à faire comprendre « l’état d’esprit » du SMS afin que celui qui reçoit le SMS n’interprète pas mal le SMS mais sache ce que celui qui a envoyé le SMS, a voulu faire réellement passer comme message, l’intention réelle de l’envoyeur du message.

Sans ces Emojis, celui qui reçoit le message va se mettre à interpréter, par lui-même, l’intention du message, ce que celui qui envoie le message aurait voulu faire comprendre !
Alors l’image des Emojis ajoutée par l’expéditeur, permet de décrypter et comprendre dans quel sens, le texte a été écrit afin de ne pas mal interpréter et mal comprendre celui qui l’a envoyé et ce qu’il voulait vraiment faire passer comme idée, comme message.

 


IV /  Jésus = L’image donnée par Dieu et qui permet de comprendre le cœur de Dieu au travers de sa Parole écrite, au travers des Ecritures

Eph. 5:17
C'est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur.

Col 1:9-10
C'est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour marcher d'une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes oeuvres et croissant par la connaissance de Dieu,

Avant que Jésus ne vienne sur terre, Dieu avait donné sa Parole, par les écritures (la Loi et les prophètes).

Mais pendant tous les récits des Evangiles, on comprend que les religieux de l’époque ont interprété ces écritures selon ce que eux pensaient comprendre des écrits. 

Exemples : 
-    leur interprétation de ce que Dieu voulait lorsqu’il a donné le Sabbat au peuple d’Israël,
-    leur interprétation de ce que Dieu voulait dire lorsque sa justice condamnait à mort le pécheur, 
-    etc, etc…

Et on voit même Satan, lors de la tentation de Jésus dans le désert, donner sa propre interprétation de certains passages des écritures (Lc 4:9-12 Le diable le conduisit encore à Jérusalem, le plaça sur le haut du temple, et lui dit: Si tu es Fils de Dieu, jette-toi d'ici en bas; car il est écrit: Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet, Afin qu'ils te gardent; et: Ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre. Jésus lui répondit: Il est dit: Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu.)

Mais Jésus est l’image de Dieu dans le sens où il a montré et exprimé clairement par toute sa vie, quelles étaient les vraies intentions du cœur de Dieu lorsqu’il a donné sa Parole écrite.
Comme image maladroite, je pourrais dire que Jésus a été le message entier, « comme le SMS + l’Emoji vivant » qui fait comprendre tout ce que Dieu avait au fond du cœur lorsqu’il a donné ses écrits, sa Parole écrite, afin qu’on n’interprète pas mal le message que Dieu a envoyé à l’Homme, par sa Parole écrite.

Et lorsqu’on voit la différence entre ce que les pharisiens, les religieux de l’époque donnaient comme interprétation de la volonté de Dieu dans sa Parole écrite et ce que Jésus a exprimé par ce qu’il a montré, comme réelles intentions de Dieu, on voit qu’il fallait bien que Dieu finalise son message par l’image de Dieu révélée par Dieu lui-même.
Et on comprend cela dans la réponse finale que Jésus a donné aux pharisiens, aux religieux qui ne comprenait pas la vraie intention du commandement de Dieu lorsqu’il a donné le sabbat : Mt 12:7 Si vous saviez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices, vous n'auriez pas condamné des innocents.

Non, Dieu ne donnait pas ses commandements comme le sabbat pour asservir les hommes à une loi stricte (au point de na pas même faire de miracle de guérison le jour du sabbat) mais pour leur donner une réelle bénédiction au peuple d’Israël = un jour de repos pour venir devant Dieu en ce jour selon l’état de repos que Dieu lui-même a.

Non, Dieu ne voulait pas que la Loi soit là pour ne servir qu’à condamner mais pour que les hommes comprenant qu’ils n’arrivaient pas suivre la Loi de Dieu, se tournent vers Dieu pour implorer la grâce de Dieu (comme Moïse l’avait d’ailleurs fait lorsque Dieu l’avait éprouvé en disant qu’il allait détruire le peuple pécheur mais que Moïse a alors réaliser la vraie volonté de Dieu en s’interposant pour demande grâce à Dieu = Moïse avait alors réaliser la vraie volonté profonde du cœur de Dieu, c’est-à-dire demander grâce par amour pour le peuple et surtout par amour pour le nom de Dieu, en s’opposant à l’application froide de la justice de Dieu). La loi était là pour introduire le besoin d’un sauveur face à la justice de Dieu, la Loi était là pour mener au sauveur nécessaire et indispensable qui viendrait délivrer le peuple de ses péchés.

Non, Dieu n’a pas donné sa Parole et ses promesses pour qu’elles servent à soutirer des bénédictions de Dieu en essayant de piéger Dieu par ses propres promesses ( et je dis cela car il existe des pseudo- enseignements évangéliques qui tendent à vouloir faire ça = si Dieu a fait telle promesse, alors Dieu se doit d’y répondre donc utilisons les promesses de Dieu pour obliger Dieu a agir selon ses promesses… c’est très subtile comme faux enseignement par rapport à venir demander à Dieu en s’attendant à lui, humblement selon sa volonté à lui,  car on a vu en Lc 4:9-12,  que Satan lui-même a lancé cette façon de considérer les promesses de Dieu.)

Et Jésus est venu pour donner le vrai sens à toute la Parole écrite car Jésus est la Parole faite chair qui rétablissait dans quel véritable esprit, dans quel réel état de cœur, Dieu a donné sa Parole, les écrits, afin qu’on ne se fasse pas notre fausse interprétation de ce que Dieu a voulu laisser par la Loi et les Prophètes.

Et cette image qui rétablissait les véritables motivations de Dieu dans ses textes, dans les écritures permet alors de comprendre la « mentalité » de Dieu, de comprendre quel est le cœur de Dieu et ce cœur de Dieu, l’essence de Dieu = c’est ce que Jésus est, c’est ce que Jésus a montré, ce que Jésus a fait voir de lui, afin que chacun constate par soi-même, dans son cœur, ce que Dieu est réellement ( et là , il s’agit bien du sens figuré de « voir » = constater, se rendre compte par soi-même de ce qu’une chose est .)

Ainsi Jésus est l’image du Dieu invisible car il fait voir Dieu (au sens figuré du mot voir), c’est-à-dire qu’il permet à chacun de constater par lui-même, en son cœur, ce que Dieu est.
Jésus a dit : Celui qui m'a vu a vu le Père !

Jn 1:18
Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître.

Ce verset commence bien par « personne n’a jamais vu Dieu » mais comprenons qu’il ne finit pas par « Jésus l’a fait voir » mais par « Jésus l’a fait connaître » car c’est ce que les yeux de notre cœur doivent nous emmener à voir, c’est la connaissance de Dieu, connaître ce que Dieu est qui est la vraie vision à avoir et cette vision se voit en Jésus, en ce que Jésus est… (ce qui rejoint le vrai but que Dieu a pour nous, la volonté profonde de Dieu pour nous = le connaître !!! )
Cette vision de Jésus n’est donc pas physique, il ne s’agit pas de voir une photo de Jésus mais de comprendre ce que Jésus est, par la Parole que nous révèle le Saint-Esprit, afin de comprendre ce que Dieu est véritablement et ne pas se laisser avoir par de fausses interprétations de la Parole. 
C’est à chacun, pour lui-même, de « voir Dieu » en voyant Jésus. 
«Voir Dieu » = Constater, se rendre compte, par soi-même, de ce Dieu est !


IV /  De nos jours, l’Image est redevenue écriture mais Dieu laisse de nouvelles images.

Jésus a fait connaître, en « live », en image vivante, ce que Dieu est, afin que tous ceux qui voyaient cette image de Dieu et qui comprenaient alors, par eux-mêmes, ce que Dieu est vraiment et qui voulaient mettre leur foi dans cette véritable image de Dieu que Jésus révélait, puissent alors accéder à la vraie connaissance de Dieu, ce qui est la vraie vie éternelle (Jn 17:3).

Mais si Jésus est venu montrer l’image du Dieu invisible à ceux de sa génération, une chose est sûre : c’est que Jésus, le Jésus en chair, est reparti et les hommes des générations suivantes n’ont donc pas pu voir cette image vivante et véritable de Dieu.
Ainsi, les hommes d’aujourd’hui, du 21e siècle, par exemple, ne peuvent pas avoir un accès à l’image vivante du Dieu invisible qu’au travers de nouvelles écritures = le Nouveau Testament.

= l’image vivante du Dieu invisible (= Jésus), est redevenue, pour les hommes du 21e siècle, de l’écriture !!!

Or comme la révélation des écritures ne peut être accessible que par l’Esprit de Dieu, le Saint-Esprit, cette révélation de Dieu par les écritures n’est visible (au sens figuré = se rendre compte de ce que Dieu est) que pour les croyants nés de nouveau.
Pour les inconvertis, Jésus n’est plus, à nouveau, que de l’écriture, que des récits qu’on peut lire maintenant dans le Nouveau Testament.
II Co 4:3-4
Si notre Evangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent; pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence, afin qu'ils ne vissent pas briller la splendeur de l'Evangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu. 

Mais Dieu a prévu des autres images qui devraient être le témoignage de ce que Dieu est = les chrétiens, les disciples qui suivent le Seigneur et sont destinés à être à l’image de Jésus, donc à refléter l’image de Dieu afin que les hommes puissent comprendre, par eux-mêmes, ce que Dieu est véritablement..
Ro 8:29
Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères.

Cependant, il ne s’agit pas, pour les disciples, de simplement singer le Seigneur en ne faisant que ce que Jésus faisait, mais il s’agit réellement d’ETRE de plus en plus tel que lui (qui est « JE SUIS » et non pas seulement « je fais »), par l’action du Saint-Esprit qui nous conduit sur le chemin de la sanctification, le chemin de la croix (mourir à soi-même pour que Jésus paraisse en nous), par la foi en ce que Dieu nous trace le vrai chemin de la vie véritable et éternelle.
Pour que les inconvertis comprennent, en voyant les images vivantes que Dieu façonne à la ressemblance de son Fils, il est indispensable que ces images aient elles-mêmes bien compris ce que Jésus, l’image de Dieu, a voulu révéler de ce que Dieu est.

Si je ne comprends pas ce que Jules-André a réellement voulu exprimé par son SMS (le ton de son SMS, son état de cœur quand il transmettait son SMS…), comment est-ce que Philippe-Edouard comprendra les vraies intentions de Jules-André dans le compte-rendu que je lui rapporterai du SMS de Jules-André ?
La révélation des écritures est pour ceux qui ont l’Esprit de Dieu mais cela doit alors emmener sur nous, pour les inconvertis, l’image de ce que Dieu est, car c’est ainsi que Dieu l’a prévu.
II Co 3:15-18
Jusqu'à ce jour, quand on lit Moïse
(et aussi le Nouveau Testament, de nos jours), un voile est jeté sur leurs coeurs; mais lorsque les coeurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté. Or, le Seigneur c'est l'Esprit; et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté. Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit.
Pour refléter la gloire du Seigneur sur nous, pour que les inconvertis se rendre compte de ce que Dieu est, il faut déjà avoir eu le voile ôté et avoir contempler cette gloire et ne pas s’être laissé détourner par ce qui n’est pas la gloire de Dieu, par des interprétations qui ne sont pas ce que Dieu a voulu révélé en Jésus, par des interprétations des textes des « SMS » qui ne sont pas ce que l’envoyeur des SMS voulait exprimer !

Que l’Esprit de l’envoyeur des textes (=Dieu) nous dévoile donc ce que Dieu voulait exprimer et qu’il a révélé en Jésus-Christ venu sur terre pour nous faire comprendre ce que Dieu est :
I Co 2:9-12
Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l'oeil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment.
Dieu nous les a révélées par l'Esprit. Car l'Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.  Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu.  Or nous, nous n'avons pas reçu l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce. 

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :