Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Comme un Béréen

Pour Démystifier la Foi

26 Avril 2020 , Rédigé par Henri Viaud-Murat Publié dans #Venir à Dieu, #vie chrétienne

Pour démystifier la foi - Article blog de Henri Viaud-Murat - Ne pas avoir une notion erronée de ce qu'est la foi mais comprendre la simplicité de la foi.

Pour démystifier la foi - Article blog de Henri Viaud-Murat - Ne pas avoir une notion erronée de ce qu'est la foi mais comprendre la simplicité de la foi.

B296-Pour démystifier la foi!

Article de Henri Viaud-Murat.
source Blog de Henri Viaud-Murat : 
https://bloghvm.wordpress.com/2020/04/25/b296-pour-demystifier-la-foi/
 

Trop de chrétiens ont de la foi une notion très mystérieuse! Ils ne savent pas trop ce qu’est la foi, ni comment elle fonctionne. C’est d’autant plus gênant que tout, dans la Bible, est une question de foi! Or, en fait, la foi, c’est très simple. Et voici pourquoi.

Pour donner une définition la plus simple possible de la foi, nous pouvons dire que la foi, d’une manière générale, c’est simplement la capacité de croire en quelque chose ou en quelqu’un. Ou encore, c’est faire pleine confiance en quelque chose ou en quelqu’un.

En ce sens, tous les êtres humains ont foi en quelque chose ou en quelqu’un. Nous sommes ainsi faits par notre Créateur. Comme Il est Lui-même un Dieu de foi, il a créé les êtres humains avec cette capacité de croire. Les hommes ont besoin de croire en quelque chose ou en quelqu’un, tout au moins en eux-mêmes.

Dans le monde qui nous entoure, presque tout est fondé sur la confiance, que ce soit dans le monde des affaires et du travail, ou que ce soit dans nos rapports humains ordinaires.

Une entreprise qui n’a pas la confiance de ses clients va rapidement péricliter. Un homme qui n’est pas une personne de confiance n’attirera personne à lui. Quand vous prenez le bus ou le train, vous avez confiance que le chauffeur ou le conducteur vous conduira à bon port! Quand vous postez une lettre, vous avez confiance que la Poste l’acheminera, etc…

Toutefois, dans notre monde, la confiance que nous pouvons accorder à quelqu’un ou à quelque chose est très souvent déçue. Pour la simple raison que ce monde est contrôlé par le menteur et le père du mensonge! Ce qui signifie que la plupart des gens finissent par comprendre qu’ils ne peuvent faire réellement confiance à personne.

Avec une telle mentalité, nombreux sont alors ceux qui ne font même plus confiance à Dieu, parce que, selon eux, ils ont été trop souvent déçus par le Seigneur. Mais ils ne font alors que manifester leur manque de connaissance du Vrai Dieu, qui S’appelle Fidèle et Véritable!

Pour faire réellement confiance à Dieu, nous avons donc besoin de Le connaître tel qu’Il est. Et cette connaissance ne peut nous être donnée que par la Parole de Dieu, la Bible, et par une connaissance personnelle de notre Dieu.

Cet article est destiné à vous faire comprendre qu’en fait, la foi, c’est quelque chose de très simple, et que vous avez tous la foi. Il faut simplement bien savoir comment l’employer.

Voici ce que l’apôtre Paul nous dit:

« Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun » (Romains 12: 3).

« Chacun, » ici, doit être compris comme étant « chaque être humain, » qu’il soit converti ou pas.

La foi est donc un don de Dieu à chaque être humain. Nous possédons tous cette capacité de croire. Et Dieu a donné à tous la même mesure de foi.

Cette mesure de foi que Dieu nous a donnée est suffisante! Inutile de demander au Seigneur de l’augmenter, comme les disciples le Lui ont demandé! Mais ce que nous devons faire, c’est augmenter la part de notre foi consacrée à croire à la Parole de Dieu, en diminuant la part de notre foi consacrée à croire à autre chose!

Dans un autre passage, Paul écrit:

« Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu » (Ephésiens 2: 8).

Le don de Dieu, c’est à la fois le don de la grâce, et le don de la foi. Grâce et foi sont deux dons de Dieu.

La grâce de Dieu, c’est Dieu qui fait descendre à notre portée ce qu’il nous était impossible d’atteindre par nous-mêmes, c’est-à-dire le salut, avec tout ce qui est compris dans ce salut.

« Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce; car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ » (Jean 1: 16-17).

La foi biblique, c’est croire en Jésus-Christ et en Sa Parole. C’est aussi, en Lui faisant confiance, nous emparer de tout ce que le Seigneur a fait descendre à notre portée, par Sa grâce, en Jésus-Christ.

Dans la Bible, quand on rencontre le mot « foi, » cela désigne toujours la foi en Dieu et en Sa Parole. Parce que le Seigneur veut que nous utilisions la foi qu’Il nous a donnée pour ne croire qu’en Lui et en Sa Parole!

Mais n’oublions jamais que la foi que nous utilisons pour croire en Dieu est exactement la même que la foi que nous pouvons utiliser pour croire aux mensonges de Satan ou aux traditions des hommes!

Lorsque Dieu a donné à l’homme la foi, Il désirait que nous n’utilisions cette foi que pour croire en Lui et en Sa Vérité.

Par exemple, il est très intéressant de savoir qu’en hébreu, le verbe « croire » se dit « aman, » verbe qui a la même racine que le mot « amen, » que nous connaissons bien.

Quand Jésus disait « en vérité, en vérité, » Il disait: « amen, amen! »

Et le mot « vérité, » en hébreu, se dit « emeth, » qui est dérivé du verbe « aman. »

Ainsi, les mots « vérité » et « croire, » en hébreu, ont la même racine. Cela signifie que, pour Dieu, nous avons été créés pour ne croire qu’en la Vérité!

Satan le sait bien! Il sait qu’aucun être humain ne voudra croire à un mensonge, si on lui dit qu’il s’agit d’un mensonge! C’est pourquoi l’ennemi s’efforce de nous faire croire à ses mensonges en leur donnant, autant que possible, l’apparence de la vérité. Ou en utilisant des arguments propres à nous persuader qu’il nous dit la vérité. Rappelons-nous de quelle manière il a réussi à séduire Eve.

Lorsque vous avez compris que la foi, c’est simplement la capacité de croire en quelqu’un ou en quelque chose, vous pouvez à présent comprendre aussi ce qu’est l’incrédulité.

L’incrédulité, dans la Bible, comprenez-le bien, ce n’est pas le manque de foi, comme on le croit souvent. C’est tout simplement le fait de ne pas croire en Dieu ou en Sa Parole. Et si l’on ne croit pas en Dieu et en Sa Parole, c’est nécessairement que l’on croit à autre chose!

Si nous croyons aux mensonges du diable, ou aux traditions des hommes, c’est qu’ils ont réussi à nous les présenter comme des vérités, afin que nous y attachions notre foi. C’est alors que l’on sera incrédule par rapport à la Parole de Dieu.

Mais si nous croyons en la Parole de Dieu, c’est que le Saint-Esprit a réussi à nous convaincre qu’il s’agit de la Vérité de Dieu, afin que nous y attachions notre foi. C’est alors que l’on sera incrédule par rapport aux mensonges de Satan et aux traditions des hommes. Cette incrédulité-là, c’est une bonne incrédulité!

La situation la plus grave, pour nous, serait de savoir que c’est bien Dieu qui nous a parlé, mais que nous décidions quand même de ne pas attacher notre foi à Ses Paroles.

En général, c’est parce que nous attacherons plus d’importance à ce que nos yeux voient, ou à ce que nos sens nous disent. C’était le cas des Hébreux dans le désert. L’épître aux Hébreux nous dit ceci:

« Car nous sommes devenus participants de Christ, pourvu que nous retenions fermement jusqu’à la fin l’assurance que nous avions au commencement, pendant qu’il est dit: Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos coeurs, comme lors de la révolte. Qui furent, en effet, ceux qui se révoltèrent après l’avoir entendue, sinon tous ceux qui étaient sortis d’Egypte sous la conduite de Moïse? Et contre qui Dieu fut-il irrité pendant quarante ans, sinon contre ceux qui péchaient, et dont les cadavres tombèrent dans le désert? Et à qui jura-t-il qu’ils n’entreraient pas dans son repos, sinon à ceux qui avaient désobéi? Aussi voyons-nous qu’ils ne purent y entrer à cause de leur incrédulité. Craignons donc, tandis que la promesse d’entrer dans son repos subsiste encore, qu’aucun de vous ne paraisse être venu trop tard. Car cette bonne nouvelle nous a été annoncée aussi bien qu’à eux; mais la parole qui leur fut annoncée ne leur servit de rien, parce qu’elle ne trouva pas de la foi chez ceux qui l’entendirentPour nous qui avons cru, nous entrons dans le repos » (Hébreux 3: 14-19; 4: 1-3).

Ce passage essentiel nous est très utile pour comprendre ce qu’est l’incrédulité par rapport à la Parole de Dieu. Celle qui est décrite ici est la plus grave.

Il y a en effet deux sortes d’incrédulité. Il y a celle qui résulte de l’ignorance de la Parole de Dieu. On ne peut pas croire en ce que Dieu a dit, si on l’ignore. Mais une autre forme d’incrédulité, c’est avoir entendu la Parole de Dieu, savoir que c’est Dieu qui nous a parlé, puis refuser de croire.

Dieu appelle cette forme d’incrédulité une révolte et une désobéissance.

Réalisez que cette Parole de Dieu ne leur servit à rien, parce qu’elle ne trouva pas de la foi chez ceux qui l’entendirent! Réalisez-vous que notre incrédulité annule la puissance de la Parole de Dieu?

Pourquoi les Hébreux ont-ils refusé de croire aux paroles de Dieu? Parce qu’ils ont préféré croire aux paroles d’incrédulité et de révolte des dix espions qui avaient décrié le pays de Canaan. Ils ont découragé et impressionné le peuple, en lui disant que ce pays était beau et bon, mais qu’il était rempli de villes fortifiées et de géants.

Au lieu de se souvenir des prodiges qu’avait accomplis leur Dieu pour les faire sortir d’Egypte, le peuple a laissé cette sombre description l’impressionner, au point que tous ont fini par croire qu’il leur serait impossible, à vue humaine, de conquérir des ennemis aussi puissants.

Ils ont refusé d’écouter Josué et Caleb, les deux fidèles, qui étaient dans la foi, et qui les exhortaient à regarder plutôt à la puissance de leur Dieu, qui avait fait les promesses!

« Et lorsque l’Eternel vous envoya à Kadès-Barnéa, en disant: Montez, et prenez possession du pays que je vous donne! vous fûtes rebelles à l’ordre de l’Eternel, votre Dieu, vous n’eûtes point foi en lui, et vous n’obéîtes point à sa voix » (Deutéronome 9: 23).

Dieu leur avait donné ce pays, mais ils devaient le conquérir par la foi!

De même, Dieu nous a donné un héritage glorieux en Jésus-Christ, mais nous devons nous aussi bien souvent le conquérir par la foi, en délogeant Satan de positions qu’il n’a plus le droit d’occuper.

Mais les dix espions incrédules ont préféré dire:

« Nous ne pouvons pas monter contre ce peuple, car il est plus fort que nous. Et ils décrièrent devant les enfants d’Israël le pays qu’ils avaient exploré. Ils dirent: le pays que nous avons parcouru, pour l’explorer, est un pays qui dévore ses habitants; tous ceux que nous y avons vus sont des hommes d’une haute taille; et nous y avons vu les géants, enfants d’Anak, de la race des géants: nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles » (Nombres 13: 31-33).

Ils avaient tout simplement oublié qu’aux yeux de leur Dieu, et aux yeux de Caleb et de Josué, ces géants n’étaient que des sauterelles!

Est-ce que cela n’arrive pas aussi bien souvent au peuple de Dieu de la Nouvelle Alliance? Nous nous trouvons parfois devant des obstacles formidables, devant des circonstances particulièrement impressionnantes, et nous raisonnons humainement, en oubliant que notre Dieu est le Tout-Puissant qui est toujours Fidèle à Sa Parole!

Un médecin dira par exemple à un chrétien: « Vous avez une maladie incurable, et vous n’avez que six mois à vivre! » Et cette personne se laissera impressionner, oubliant alors que Dieu a dit: « Ne vous inquiétez de rien!… Jésus-Christ S’est chargé de cette maladie sur la croix, et tu es guéri par Ses meurtrissures! »

Nous n’écoutons pas ces Paroles de Dieu, parce que nous nous laissons troubler par ce que nos yeux voient, par ce que nos sens nous disent, ou parce que de grands experts humains nous affirment!

La Parole de Dieu est remplie de la puissance de Dieu, qui est une puissance de Vie! C’est notre foi en cette Parole de Dieu qui nous permet d’avoir accès à cette puissance de Vie.

En revanche, la parole de Satan est aussi remplie de sa puissance, qui est une puissance de mort. C’est notre foi en cette parole qui nous ouvre alors à cette puissance de mort.

Je compare parfois la foi à la languette qui se trouve sur toutes les boîtes de conserves. Que vous preniez une boîte de pâté pour chats bon marché, ou une boîte du meilleur produit que vous puissiez imaginer, c’est la même languette! Tirez, et vous ouvrez la boîte!

Combien de chrétiens, en attachant leur foi aux traditions des hommes et aux mensonges de Satan, ne mangent toute leur vie qu’un minable pâté pour chats, quand il ne s’agit pas de mort aux rats!

Nous devons à présent comprendre où se situe le siège de la foi.

Jésus a dit aux Juifs qui l’écoutaient:

« Hypocrites, Esaïe a bien prophétisé sur vous, ainsi qu’il est écrit: Ce peuple m’honore des lèvres, mais son coeur est éloigné de moi. C’est en vain qu’ils m’honorent, en donnant des préceptes qui sont des commandements d’hommes. Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes. Il leur dit encore: Vous anéantissez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition » (Marc 7: 6-9).

Frères et soeurs, nous devons apprendre à purifier notre foi, pour la détacher de tout ce qui n’est pas la Parole de Dieu, et ne l’attacher qu’à Sa Parole! Pour cela, nous devons commencer par renouveler notre intelligence, nos pensées et nos raisonnements.

En renouvelant nos pensées et nos raisonnements, par notre étude de la Parole de Dieu, nous pourrons ensuite éliminer les mensonges de notre coeur, et les remplacer par les Paroles du Seigneur.

« Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait » (Romains 12: 2).

« Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ » (2 Corinthiens 10: 3-5).

C’est notre étude attentive et régulière de la Parole de Dieu qui nous permettra de renverser toutes les forteresses de faux raisonnements qui encombrent notre intelligence.

Notre intelligence, éclairée par le Saint-Esprit, nous permet de comprendre ce que Dieu nous révèle dans Sa Parole. Mais comprendre la Vérité ne suffit pas. Encore faut-il croire, attacher notre foi à la Vérité que nous avons comprise.

Dès que nous croyons en une Vérité, celle-ci descend dans notre coeur. C’est en effet notre coeur qui est le siège de la foi.

Le coeur, c’est la partie de notre âme qui aime et qui croit. Dès que nous croyons à une parole que nous avons comprise par notre intelligence, cette parole passe immédiatement dans notre coeur.

Notre coeur contient tous les trésors auxquels nous croyons.

Ensuite, ce que nous croyons dans notre coeur va s’exprimer dans nos paroles et dans nos actes. Paul a dit:

« La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons. Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du coeur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut, selon ce que dit l’Ecriture: Quiconque croit en lui ne sera point confus » (Romains 10: 8-11).

Jésus a dit:

« L’homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son coeur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor; car c’est de l’abondance du coeur que la bouche parle » (Luc 6: 45).

Le bon trésor du coeur, ce sont les Paroles de Dieu auxquelles on a attaché notre foi. Le mauvais trésor du coeur, ce sont les mensonges de Satan auxquels on a attaché notre foi.

De ce trésor, nous allons ensuite puiser des paroles de foi (en Dieu) ou des paroles d’incrédulité.

Ecoutons-nous plus souvent parler, et nous comprendrons de quel trésor sortent les paroles de notre bouche!

Comment purifier notre foi de tous les mensonges auxquels nous avons pu croire? L’apôtre Jacques a dit:

« Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs; purifiez vos coeurs, hommes irrésolus » (Jacques 4: 8).

Le mot grec traduit par « irrésolu » signifie en fait « au coeur partagé. » Les hommes irrésolus sont ceux qui sont vacillants dans leur foi, parce que leur coeur est partagé entre un bon trésor de foi en la Vérité, et un mauvais trésor de foi en des mensonges. Leur coeur n’est pas pur!

Cette exhortation à purifier nos coeurs est pour nous tous d’une importance capitale! Car, en purifiant nos coeurs, nous purifions notre foi, qui cessera ainsi de s’attacher à des mensonges, pour ne s’attacher qu’à la Vérité de Dieu.

Comment purifier nos coeurs? En nous approchant de Dieu et de Sa Parole, dans le désir qu’Il nous révèle toujours plus la Vérité. Il S’approchera alors de nous, nous révélera l’état de notre coeur, et nous aidera à le purifier de tous les mensonges qu’il pouvait contenir.

Bien-aimés, n’hésitons pas à nous approcher avec confiance de notre Dieu d’Amour! Il est rempli de bonté et de miséricorde! Il sait d’où nous sommes sortis, et Il sait où Il veut nous mener, dans Sa Gloire!

« Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons. Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins » (Hébreux 4: 14-16).

Si notre foi en la Vérité est encore faible, parce qu’encore trop encombrée de mensonges, approchons-nous avec confiance de notre Seigneur Jésus, qui compatit à nos faiblesses et nous accordera toujours Son puissant secours dans tous nos besoins, et tout particulièrement dans ce besoin capital d’avoir une foi pure, entièrement attachée à la Vérité!

C’est alors que nous verrons la gloire de Dieu!

« Jésus lui dit: Ne t’ai-je pas dit que, si tu crois (sous-entendu: en Moi et en Ma Parole), tu verras la gloire de Dieu? » (Jean 11: 40).

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :