Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Comme un Béréen

Tour de Babel, l'Alliance Humaine

18 Septembre 2019 , Rédigé par Comme un Béréen Publié dans #Alliance, #Sainte Cène

L'Alliance humaine (selon le principe de la Tour de Babel) est à contresens de la Nouvelle Alliance de Dieu par le Saint-Esprit et qui a été ouverte par le sacrifice de Jésus.

L'Alliance humaine (selon le principe de la Tour de Babel) est à contresens de la Nouvelle Alliance de Dieu par le Saint-Esprit et qui a été ouverte par le sacrifice de Jésus.

Alliance Humaine (Tour de Babel) / Nouvelle Alliance par le Saint-Esprit

L' Alliance Humaine selon la Tour de Babel en opposition à la Nouvelle Alliance de Dieu par le Saint-Esprit grâce au sacrifice de Jésus-Christ

 

Juste avant de démarrer :
Je cherchais une illustration pour représenter l'alliance que l'Homme peut concevoir (type Tour de Babel), et c'est hallucinant de voir que ce principe est si facilement trouvable en dessin sur le web, tellement il apparaît comme une lumière pour les hommes ... J'ai juste eu à refaire le cadrage, sinon tout y était déjà : les hommes qui s'unissent pour créer quelque chose qui s'élève dans les hauteurs et qui est le "NOUS", l'arbre de la prospérité qui découle de cette alliance et la construction humaine (ville qui s'élève aussi en hauteur) qui montre le potentiel constructeur/créateur solide de cette alliance... Ouah, je pars déjà bluffé !!!

Et aussi, juste parce que cette "idée" ne me lâche pas, je tiens à signaler qu'au final, on aboutira encore sur la Sainte-Cène et la Coupe, pour ceux qui se demanderaient où je veux en venir, je préfère déjà prévenir afin de ne pas prendre les lecteurs par surprise dans la conclusion.

 

I / L'Alliance Humaine selon le principe de la Tour de Babel :

Gen 11:1-9
Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots. Comme ils étaient partis de l'orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Schinear, et ils y habitèrent. Ils se dirent l'un à l'autre: Allons! faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment. Ils dirent encore: Allons! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre. L'Eternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes. Et l'Eternel dit: Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c'est là ce qu'ils ont entrepris; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu'ils auraient projeté. Allons! descendons, et là confondons leur langage, afin qu'ils n'entendent plus la langue, les uns des autres. Et l'Eternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre; et ils cessèrent de bâtir la ville. C'est pourquoi on l'appela du nom de Babel, car c'est là que l'Eternel confondit le langage de toute la terre, et c'est de là que l'Eternel les dispersa sur la face de toute la terre.

Juste une petite parenthèse sur le contexte pour comprendre un peu ce qu'il se passait lors de cette construction de la Tour de Babel.
Rappelons-nous que ce passage se situe après le déluge, l'épisode de l'Arche de Noé, vous connaissez, je suppose ?
Les hommes étaient méchants et s'adonnaient de plus en plus au mal, se tournant vers le mal et ne voulant pas rechercher Dieu. Alors Dieu a envoyé le déluge pour détruire l'humanité pervertie mais a laissé juste Noé et sa famille en les sauvant dans une arche.
Les hommes de ce passage sont de la descendance issue de Noé mais ils repartent sur le même chemin : la rébellion envers Dieu. Et un homme dont le nom est bien connu par les Francs-Maçons, Nimrod, a régné sur cette ville de Babel.

Gen. 10:8-10
Cusch engendra aussi Nimrod; c'est lui qui commença à être puissant sur la terre. Il fut un vaillant chasseur devant l'Eternel; c'est pourquoi l'on dit: Comme Nimrod, vaillant chasseur devant l'Eternel. Il régna d'abord sur Babel, Erec, Accad et Calné, au pays de Schinear.

(Oui, cet article va un peu citer la Franc-Maçonnerie car comment parler du principe de la Tour de Babel sans aborder la Franc-Maçonnerie qui illustre le principe et la mentalité de l'humanité exposés lors de l'épisode de la Tour de Babel....?).

A noter déjà que Nimrod (dwrmn) signifie "rebelle"... Or qu'est-ce que ces hommes ont entrepris là, lorsqu'ils dirent "bâtissons-nous une ville.... faisons nous un nom... afin que nous ne soyons pas dispersés sur la surface de la terre" ? = ils se rebellèrent contre la direction donnée par Dieu à Noé et à sa descendance en Gen 9:1 Dieu bénit Noé et ses fils, et leur dit: Soyez féconds, multipliez, et remplissez la terre. Dieu n'a pas dit de rester tous ensemble au même endroit pour devenir puissants mais il a dit de remplir la terre, voilà déjà pourquoi l'épisode de la Tour de Babel se finit par "l'Eternel les dispersa sur la face de toute la terre." = Dieu agit ici sur l'humanité afin que sa directive soit mise en oeuvre. On remarquera souvent cette directive de conquête de l'espace géographique que Dieu veut pour les hommes : ici pour les descendants de Noé, puis pour le peuple d'Israël qui devait conquérir et coloniser tout le pays promis et non pas juste une partie, puis pour l'Eglise qui doit aller évangéliser toute la terre... (le but et la raison de cette directive sera certainement un sujet à entrevoir dans un autre article ?)

Et pourquoi les descendants de Noé veulent ainsi désobéir à la directive de Dieu
?

Je pense que là, je vais répéter le raisonnement d'un historien juif du premier siècle : Joseph Flavius.
Dieu avait donné cette directive de se répandre sur la terre à la descendance de Noé mais il avait donné cette directive en même temps qu'une promesse : la promesse de ne plus faire mourir les hommes par un déluge.
Gen 9:11-13 J'établis mon alliance avec vous: aucune chair ne sera plus exterminée par les eaux du déluge, et il n'y aura plus de déluge pour détruire la terre. Et Dieu dit: C'est ici le signe de l'alliance que j'établis entre moi et vous, et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à toujours: j'ai placé mon arc dans la nue, et il servira de signe d'alliance entre moi et la terre.
Or les hommes de la Tour de Babel ont construit la tour avec du bitume en guise de ciment : "le bitume leur servit de ciment.". Ainsi, ce n'est pas que le ciment était inconnu de ces hommes car il est dit qu'ils ont utilisé le bitume en guise de ciment. Mais ils ont expressément utilisé du bitume pour coller les briques ensemble car la particularité du bitume, particularité qui était connue à cette époque, est que le bitume est étanche et permet de faire des jonctions étanches. (Voir Exo 2:3 - la caisse de jonc dans laquelle Moïse a été mis pour flotter sur le fleuve, avait été enduite de bitume par la mère de Moïse)

Et c'est ce qu'on trouve sur Wikipédia :

L'utilisation des bitumes remonte à l'antiquité. Des restes de bitume ayant été employés comme matériau d'étanchéité ont été retrouvés dans le village néolithique d'as-Sabiyah (Koweit) au côté d'artéfacts de la culture d'Obeïd (6500 à 3750 av. J.-C.). Les plus anciennes preuves de son exploitation remontent à 3000 av. J.-C. dans des sources naturelles de la ville de Hit qui devait à l'époque être un centre de l'industrie de l'asphalte....
......Du bitume chaud (ἀσφάλτῳ θερμῇ, asphaltô thermé) est employé pour sceller les briques de terre cuite dans le mur de Babylone nous dit Hérodote10.

Il était connu, à usage d'étanchéité, sous le nom de « bitume de Judée » notamment par les Égyptiens, Hébreux et Sumériens car il existait à l'état naturel sur les bords de la mer Morte (mais aussi de la mer Caspienne). Il avait déjà de multiples emplois :   liant ; produits pharmaceutiques servant notamment à la conservation des momies égyptiennes et cosmétologiques ; mais surtout, et ce dans tout le bassin méditerranéen, le calfatage des navires.
Or on sort du déluge d’où la théorie par un historien juif du Ier siècle « Flavius Joseph » que la tour était construite pour pouvoir résister à un autre déluge (combien même Dieu avait dit qu’il n’y en aurait plus) et Dieu avait dit de se disperser or eux voulait rester ensemble.

Or en apprenant dans la Bible combien l'Homme est rebelle à Dieu et combien l'Homme ne veut pas avoir la foi dans les paroles de Dieu, on peut alors évidemment se dire que cette théorie de Flavius Joseph ne doit pas être bien loin de ce qui s'est passé :
Dieu a donné sa parole qu'il n'y aurait plus de déluge => les hommes ont alors décidé de ne pas croire en cette parole mais de croire ce qu'ils avaient connus par eux-mêmes. Ils avaient connu le déluge (par les récits de leurs ancêtres, d'ailleurs ce récit de déluge est présent dans beaucoup de cultures antiques) donc ils voulaient se protéger contre le déluge. Alors qu'avant le déluge, les hommes n'ont pas cru au déluge quand Dieu l'annonçait et n'ont pas prêté attention à la construction de l'arche de Noé pour parer au déluge.
L'Homme est toujours dans le contraire par rapport à la parole de Dieu.
Rappelez-vous aussi le peuple d'Israël face à la conquête du pays promis : quand Dieu leur dit de conquérir le pays promis car il sera avec eux pour vaincre les géants, le peuple d'Israël va refuser et désobéir car il n'aura pas la foi en Dieu. Alors Dieu va leur dire qu'ils iront donc errer dans le désert pendant 40 ans le temps qu'une nouvelle génération veuille bien aller conquérir le pays promis en ayant foi que Dieu va leur donner la victoire. Alors, c'est à ce moment-là, quand Dieu leur ferme le pays promis, que le peuple va maintenant décider d'aller conquérir le pays promis. Mais comme Dieu ne sera pas avec eux, et qu'ils ne s'appuieront que sur leurs propres capacités, ils se prendront une dérouillée.
= Toujours dans la rébellion !!!
Pour conquérir ou ne pas conquérir, le peule d'Israël a pris systématiquement le chemin de la rébellion par rapport aux directives de Dieu et a systématiquement choisi de ne pas croire en Dieu mais de s'appuyer sur ses propres capacités.
Alors quand ici, dans l'épisode de la Tour de Babel, Dieu donne comme directive de se répandre sur la terre et donne comme promesse de ne plus envoyer de déluge sur terre, pensons bien que l'Homme charnel, l'Homme qui ne s'appuie pas sur Dieu, va choisir de ne pas croire la parole de Dieu (mais de croire ce qu'il a connu par lui-même) et qu'il va choisir de ne pas obéir à Dieu mais de suivre un chemin opposé en tournant ses regards sur lui-même.

Car voici le principe de la Tour de Babel :
Parce qu'ils ont décidé de ne pas croire en la parole de Dieu, les hommes ont voulu construire, former, quelque chose qui soit solide pour braver les évènements et pour cela, ils ont décidé de former le "NOUS", un principe qui se résume par : "Nous, les hommes", "Nous, les humains" !
Par la construction de ce "nous", les hommes ont voulu un pouvoir qui puisse braver ce qui pourrait arriver, braver les évènements, et même les évènements divins comme le déluge.
Le "Nous", c'est le nom qu'ils ont voulu former ("
faisons-nous un nom").
Rappelez-vous ce que j'ai dit à propos du "nom" dans la fiche "
Connaître le nom de Dieu": le nom sert à marquer notre identité, ce que nous sommes par rapport aux autres. Le nom (comprendre ici : le nom propre) nous distingue des autres entités.
Or de quel entité ce "NOUS", ce "Nous, les hommes" voulait-il se distinguer, si ce n'est de l'entité qui est Dieu ?
Dieu avait donné sa parole et sa directive mais là, ce "NOUS, les hommes", voulait dire : nous avons notre propre volonté et notre propre direction car nous aussi, nous sommes ! Ce qui est bien-entendu un raccourci de ma part pour bien faire voir l'opposition entre le nom de Dieu "Je suis" et le nom que les hommes ont voulu se former à la tour de Babel et qui peut se résumer en "Nous sommes", et ce NOUS est, bien-entendu, un NOUS qui exclut DIEU de l'affaire....

L'Homme dépeint ici est l'Homme qui ne veut pas croire en Dieu, qui ne veut pas mettre sa foi en Dieu mais veut choisir de croire en lui, de croire en l'Homme et va donc se détourner de Dieu car les 2 chemins sont opposés.
Les hommes de la Tour de Babel décident de croire en eux-mêmes, en leurs capacités et de se diriger eux-même en opposition au chemin de Dieu (car la direction de l'homme pécheur, de l'homme qui ne s'appuie pas sur Dieu, est systématiquement opposée à Dieu, à la direction de Dieu).
Ces hommes vont donc vouloir construire un "Nous" car ils sentent que le "Nous" a de la puissance. Et même Dieu le reconnaît : Et l'Eternel dit: Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c'est là ce qu'ils ont entrepris; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu'ils auraient projeté.
Mais cette puissance est pour aller dans la rébellion contre Dieu contre la direction de Dieu car le "Nous les hommes" est un NOUS, un nom, qui veut avoir sa propre volonté par rapport au Dieu qui se nomme "Je suis".

Et la base de cette construction du NOUS est mise en évidence ici : Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots.
On a vu l'importance du langage pour le partage des idées dans la fiche "Connaître le nom de Dieu", que le langage (même le plus basique ou primitif comme des gestes explicites) est le moyen d'échanger et partager ce que chacun a en soi avec une autre personne car sinon, sans moyen d'extérioriser ce qu'il y a en nous, nous ne pouvons pas interagir avec l'autre et partager ce qu'il y a en nous. De plus, avoir le même langage et les mêmes mots pour désigner les concepts, les choses, les idées etc... qui sont dans notre tête, est un facteur qui amplifie d'autant plus la possibilité de pouvoir partager.

Mais pour construire ce "NOUS", il faut aussi aller plus loin que le même langage, il faut s'unir dans la même idée, il faut que tous ceux qui veulent former le "NOUS" acceptent de s'unir sous la même idée. Or c'est cette idée qui est représentée ici : avoir le même but de s'unir pour construire quelque chose qui soit fédérateur de façon évidente. Or quoi de plus fédérateur que de construire quelque chose (la ville et la tour) qui nous protège contre les évènements, qui apporte la sécurité ou qui apporte la paix pour le "NOUS" face à ce déluge qui a été un tel danger et a détruit tant de gens... La ville qu'ils construisent est l'alliance entre les hommes du "Nous". Au niveau d'une dimension horizontale de l'alliance, la ville sert à unir les hommes entre eux en protégeant le "Nous" des autres; tandis que la tour est la dimension verticale de l'alliance humaine car elle s'élève au niveau de Dieu (le ciel) et est donc là pour braver Dieu et le déluge que Dieu avait envoyé pour punir l'humanité rebelle qui s'enfonçait dans la direction opposée à Dieu, qui converge vers la direction du mal, malgré que l'homme pense toujours qu'il puisse construire en direction du bien (je parle ici du bien absolu, c'est-à-dire de la direction qui au final mène au bien total, au bien véritable... là aussi , je pense qu'un article est en train de mijoter en moi concernant ce qu'est le bien absolu par rapport au bien relatif,et qui remonte forcément à la chute originelle dans le jardin d'Eden où Adam et Eve ont voulu connaître par eux-même la différence entre le bien et la mal ).

Or pour construire ce "Nous", les hommes ont fabriqué des briques et la particularité des briques, par rapport aux pierres de tailles, est qu'elles sont toutes pareilles car elles sortent toute du même moule. Avoir un matériau de construction où tous les individus sont identiques et sortent tous du même moule... Voilà la piste pour construire cet édifice qui rassemble (la ville) et cet autre édifice qui élève ce "NOUS" jusqu'à une stature céleste,  une stature de dieu : le "NOUS, les hommes" est aussi le "l'Homme est Dieu".
Et voilà aussi pourquoi les hommes de Babel ne voulaient pas non plus être dispersés sur la terre, car pour que les briques soient bien toute identiques car façonnées par le même moule de la même idée directrice, il ne fallait pas que les hommes échappent à l'emprise de l'idée qui était propagée par les "mêmes mots, le même langage". La cohésion reposait quand-même sur le fait que ces hommes baignent dans la même atmosphère de "même langage, mêmes mots", même idéologie  propagandée sur les briques... Si ces hommes venaient à être dispersés, l'idéologie de cette alliance allait s'évanouir, comme cela a été le cas lorsqu'ils ont été dispersés sur la terre = il n'y a plus eu d'autre Tour de Babel construite ailleurs, ensuite...
Rappelez-vous ce qu'adit un juif opposant à Jésus mais qui était un sage érudit à son époque :

Act. 5:33-39
Furieux de ces paroles, ils
(les juifs religieux) voulaient les (les apôtres) faire mourir. Mais un pharisien, nommé Gamaliel, docteur de la loi, estimé de tout le peuple, se leva dans le sanhédrin, et ordonna de faire sortir un instant les apôtres. Puis il leur dit: Hommes Israélites, prenez garde à ce que vous allez faire à l'égard de ces gens. Car, il n'y a pas longtemps que parut Theudas, qui se donnait pour quelque chose, et auquel se rallièrent environ quatre cents hommes: il fut tué, et tous ceux qui l'avaient suivi furent mis en déroute et réduits à rien. Après lui, parut Judas le Galiléen, à l'époque du recensement, et il attira du monde à son parti: il périt aussi, et tous ceux qui l'avaient suivi furent dispersés. Et maintenant, je vous le dis ne vous occupez plus de ces hommes, et laissez-les aller. Si cette entreprise ou cette oeuvre vient des hommes, elle se détruira; mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez la détruire. Ne courez pas le risque d'avoir combattu contre Dieu.
(= quand les chefs de ces mouvements qui étaient des sortes de constructions de petites alliances sont morts, et que les individus de ces alliances ont été dispersés, l'oeuvre, la construction issue de l'alliance, s'est arrêtée aussi mais si la construction est issue de Dieu, qui pourrait la détruire ?)

 

Je pense qu'avec tout ce que je viens de dessiner, certains commencent à voir se dessiner un monde pas si loin de nous que ça, un monde où on parle de Nouvel Ordre Mondial pour préserver la paix du "NOUS les hommes", pour se préserver des évènements tels que la menace invisible de guerre terroriste ou la menace invisible d'un virus (se préserver des autres qui sont à l'extérieur de la ville, à l'extérieur de la façon de penser du "Nous" et qui menacent le "Nous qui sommes unis et qui avons la même pensée de protection du Nous"), pour se préserver de la destruction de la terre par la menace écologique ou menace de pandémie due à  un virus (un autre cataclysme de l'ordre du déluge")... un monde où tout le monde doit être issu du même moule de pensée et doit penser dans la même direction que le "NOUS" qui a décidé qu'il fallait bâtir ainsi ... Un monde où il faut un roi puissant tel que ce Nimrod qui a ainsi régné sur cette ville de Babel afin de pouvoir insuffler cette direction du "NOUS" qui protège l'humanité et érige une alliance humaine forte. Un monde où on doit tous avoir les mêmes mots, le même langage, la même façon de voir, bien lissés selon ce que les médias nous dictent et selon ce qu'on nous dit qu'il est bien de penser ou qu'il n'est pas convenable de penser : "Rentrez dans le moule !  afin que l'unité de l'alliance humaine soit construite selon ce que les Nimrod de ce monde ont décidé comme construction", afin que les pensées de l'Homme tels que celles issue de la franc-maçonnerie ou d'autres mouvements reniant Dieu veulent ériger comme une nouvelle religion où l'homme est dieu et Dieu n'est pas ...
Oui, ne croyons pas que tout ce qui passe actuellement et que certains sentent et ressentent en naviguant sur le web, en bravant les obligations de penser comme on veut nous faire penser, soit nouveau sous le Soleil.

Ec. 1:9-10 Ce qui a été, c'est ce qui sera, et ce qui s'est fait, c'est ce qui se fera, il n'y a rien de nouveau sous le soleil. S'il est une chose dont on dise: Vois ceci, c'est nouveau! cette chose existait déjà dans les siècles qui nous ont précédés.

Or que dit la Bible de cette nouvelle construction humaine qui veut unifier le monde sous la même pensée, dans le but de protection et de paix universelle, avec comme mentalité :"l'Homme est Dieu et est maître de son destin", et qui s'attend ainsi à une ère d'élévation dans la prospérité, dans le spirituel, dans l'accomplissement de l'Homme .... etc, etc... ?
I Thes. 5:3  Quand les hommes diront: Paix et sûreté! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point.
Oui, ce Nouvel Ordre Mondial va venir, oui un Nimrod puissant va se lever pour mener cette construction contre Dieu, en séduisant la terre par ses promesses de paix universelle, en imposant son système à tous pour que tous soient assujettis au système  :    Lisez le livre de l'Apocalypse de Jean dans la Bible...
Mais tout comme la Tour de Babel n'a pas été un ouvrage pouvant braver le plan de Dieu, ce système mondial construit selon l'Antichrist et la pensée de Satan qui veut que les hommes créés par Dieu à son image se rebellent contre son créateur, comme Satan lui-même s'est rebellé, va s'effondrer sous la main puissante de Dieu.
......il n'y a rien de nouveau sous le soleil.

(Je mettrai, en bas de cet article, quelques liens vers des vidéos de mon site Youtube qui, bien que n'étant pas des vidéos chrétiennes, peuvent permettre de comprendre les évènements sous un autre angle de vue que la pensée qui veut des "briques formées dans le même moule que d'autres ont érigé comme la norme". Rien de très abracadabrantesque, pas de théories farfelues mais juste des moyens d'appréhender peut-être des choses auxquelles on n'avait jamais réfléchies auparavant. Bien-sûr les conclusions de ces vidéos ne sont pas à "gober telles quelles" car le côté spirituel selon Dieu ne peut pas y être vu, mais il y a des aspects techniques plutôt intéressants à connaître...)

En résumé, j'ai essayé d'illustrer le modèle d'alliance humaine (alliance décrite dans l'alliance de la Tour de Babel).
Alors si une formation se base sur ce type d'alliance, soyez sûrs que ça ne vient pas de Dieu car si ça vient de Dieu, l'unité ne viendra pas du bas (par l'uniformisation en briques identiques) mais ça viendra du haut vers le bas par le Saint-Esprit qui opère l'unité en nous unissant 1 par 1, individuellement, à Dieu lui-même, ce qu'on va justement voir dans le chapitre suivant).

Schéma de l'Alliance Humaine selon la Tour de Babel ( une prétention au Nom = "Nous Sommes")

Juste pour constater que l'alliance humaine façon Tour de Babel est un projet que l'humanité veut réaliser....

II / La Nouvelle Alliance de Dieu construite par l'oeuvre du Saint-Esprit :
 

Je vais directement commencé par mettre un schéma essayant d'illustrer la Nouvelle Alliance, l'alliance de Dieu afin de pouvoir faire déjà une comparaison visuelle par rapport au schéma de l'alliance humaine :
 

Schéma de la Nouvelle Alliance de Dieu par le Saint-Esprit, grâce à ce que Jésus nous a acquis à la croix, par son sang.

Ainsi, en comparant les 2 schémas qui sont, certes, juste un essai d'explication des 2 alliances, il faudrait noter les points suivants :

- la Nouvelle Alliance de Dieu, contrairement à l'alliance des hommes, ne tire pas sa source des hommes qui sont dans l'alliance mais directement de Dieu. L'alliance de Dieu provient de Dieu et va vers les hommes. Elle descend car, comme Jésus est descendu parmi nous, le Saint-Esprit descend parmi les nés de nouveaux, car c'est Dieu qui a pris la décision de descendre vers les hommes, car l'homme ne peut pas monter pour atteindre le niveau de Dieu, même avec une alliance aussi prestigieuse aux yeux des hommes que l'alliance de la Tour de Babel et tout ce qu'elle représente au niveau de la croyance et de la foi que les hommes ont en eux...

Jn1:16-17 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce; car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ.

- les hommes qui sont dans l'alliance de Dieu, reçoivent en eux la mentalité de l'alliance. Lorsqu'un pécheur entre dans la nouvelle alliance, en reconnaissant son état de pécheur qui a besoin d'un sauveur et en croyant que Jésus est ce sauveur car lui seul (Dieu fait homme) a le pouvoir de nous sauver, alors ce pécheur naît de nouveau et sa "partie" spirituelle est ressuscitée, ce qui lui permet de pouvoir entrer en contact avec Dieu, par le Saint-Esprit qui vient habité en lui au niveau de son esprit. Ainsi en cet homme naît de nouveau, c'est Dieu lui-même qui vient s'établir en son esprit, car l'esprit de l'homme, qui est ressuscité par Dieu à la nouvelle naissance, est parfait, à l'image de Jésus. Il faudra ensuite que l'âme de cet homme (là où sont nos pensées, nos raisonnements, nos sensations, nos envies...) laisse se manifester cet homme nouveau, qui est à l'image de Jésus, en abandonnant ses pensées charnelles d'avant, ses raisonnements charnels d'avant, ses croyances charnelles d'avant, etc..., en reconnaissant comme la vraie vérité digne d'être adoptée, les pensées de Dieu, les raisonnements de Dieu, la justice de Dieu, les plans de Dieu .... Et c'est aussi pour que cette acceptation se fasse en plein accord entre le chrétien et Dieu, que Dieu va parler,  par le Saint-Esprit, à notre coeur avec patience et respect, au cours du cheminement du chrétien, afin de lui montrer et de lui faire comprendre que le vrai chemin de la vie, c'est celui de Jésus, c'est celui que Jésus a montré, lorsqu'il est venu sur terre et lorsqu'il parlait. Et ce chemin, c'est être tel que Jésus, ce n'est pas seulement faire ce que Jésus faisait mais c'est être tel que Jésus est, avoir véritablement le coeur, l'esprit, la mentalité de Jésus, sans que ce soit juste une imitation. Or ça, c'est impossible aux hommes ! Mais Dieu veut qu'on croit en Jésus comme celui qui nous a acquis cela à la croix : Nous avons reçu en nous la "mentalité" de Dieu nécessaire et suffisante pour être de l'alliance de Dieu, si toutefois nous voulons laisser et nous laissons réellement Dieu diriger notre vie, en lui faisant confiance et en lui obéissant par la foi, par la confiance que nous portons à ses paroles, à sa Parole.

-Ainsi chaque chrétien né de nouveau, né de l'esprit, a en lui le pouvoir de rayonnement de l'alliance vers les autres. Il n'a pas besoin, comme dans l'alliance humaine, qu'il soit plongé dans une ambiance suscitée par les autres et qui est donc tributaire du rassemblement avec les autres membres de l'alliance humaine, tributaire du "Nous" et des idées de façonnement que le "Nous" impose. Le chrétien né de nouveau devient lui-même une source d'eau vive de la vie de Dieu (si toutefois, il laisse Dieu agir en lui, en abandonnant la direction de sa vie entre les mains de Dieu, par la foi que Dieu est celui qui connaît le vrai et l'unique chemin pour la vraie vie, la vie véritable).
Héb 8:8-12 Car c'est avec l'expression d'un blâme que le Seigneur dit à Israël: Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, Où je ferai avec la maison d'Israël et la maison de Juda Une alliance nouvelle,
Non comme l'alliance que je traitai avec leurs pères, Le jour où je les saisis par la main Pour les faire sortir du pays d'Egypte; Car ils n'ont pas persévéré dans mon alliance, Et moi aussi je ne me suis pas soucié d'eux, dit le Seigneur.
Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, Après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leur esprit, Je les écrirai dans leur coeur; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple.
Aucun n'enseignera plus son concitoyen, Ni aucun son frère, en disant: Connais le Seigneur! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu'au plus grand d'entre eux;
Parce que je pardonnerai leurs iniquités, Et que je ne me souviendrai plus de leurs péchés.

Et c'est pour ça que l'effusion du Saint-Esprit, au jour de la Pentecôte, Act. 2:1-12 est la mise en évidence de cette Nouvelle Alliance de Dieu, en opposition à toute alliance humaine de type Tour de Babel, car les disciples au jour de la Pentecôte ne se sont pas mis à avoir le même langage mais, au contraire, chacun dans un langage différent, ils se sont mis à exposer en même temps le même esprit (la même union d'esprit) en disant des louanges de Dieu. Cela montrait alors la différence de la Tour de Babel où il fallait que les hommes aient la même langue pour être unis car il fallait qu'ils s'enseignent et se communiquent l'un à l'autre la même mentalité, l'esprit de leur union, pour avoir une alliance entre eux. Mais dans l'alliance par le Saint-Esprit, pas besoin que quelqu'un d'extérieur nous communique, nous enseigne l'esprit de l'alliance car c'est Dieu qui met en nous son esprit, (je veux dire ici: sa "mentalité"), en venant en nous par le Saint-Esprit.

- L'alliance selon Dieu n'a pas besoin d'un nom qui va venir pour distinguer cette alliance par rapport à Dieu, comme dans l'alliance humaine, car tout vient de Dieu et les hommes unis à Dieu sont en obéissance à Dieu, de coeur, car ils sont convaincus, ils croient que ce que Dieu leur dit est LA VERITE, est LE CHEMIN... Donc pas besoin, pas envie d'un autre chemin, pas envie d'un autre nom que le nom du chemin, de la vérité et la vie = Jésus. Dans la Nouvelle Allainace, c'est Dieu qui unit en lui, par lui et pour lui ceux qui veulent être de cette alliance, de leur plein gré, car Dieu ne va pas forcer quelqu'un à accepter cette alliance : chacun fait son choix ! (A vous de voir où est la vraie vérité, où est le vraie chemin et où est la vie véritable...)
Jn 14:6 Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.
Jn 6:68 Simon Pierre lui répondit: Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle
(la vie véritable).
Jn 17:3 Or, la vie éternelle (la vie véritable), c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.

 

 

III / "...Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang ..."  :

Chose promise, chose due... j'en reviens donc à la question de la Sainte Cène et de la coupe mais je vais me permettre de ne pas attaquer de front cette question, une nouvelle fois, mais de venir sur un autre thème : une des responsabilités du disciple dans l'alliance de Dieu.

C'est Jésus qui nous a acquis, par son sang versé, le pouvoir d'entrer dans la Nouvelle Alliance, par la foi et en tant que grâce imméritée, car sans le pardon de nos péchés, nous ne pourrions pas y entrer.
En effet, dans le texte de Héb 8:8-12 concernant cette Nouvelle Alliance, on voit que tout repose sur la dernière phrase Parce que je pardonnerai leurs iniquités, Et que je ne me souviendrai plus de leurs péchés.
Et c'est par pure grâce de Dieu, que nous pouvons alors entrer dans cette alliance car rien n'est "payé" par nous, rien ne nous est demandé comme mérite, oeuvre, rachat de fautes, etc... si ce n'est de croire que Jésus a payé pour nous, en mourant à la croix à notre place, car lui seul pouvait payer le prix, car lui seul est sans péché devant Dieu.
Une fois dans cette alliance, c'est par le Saint-Esprit qui agit en nous et nous sanctifie par la Parole de Dieu, que nous sommes transformés de gloire en gloire, à l'image de Jésus.


Mais cette  alliance n'est pas pour autant dénuée de toute responsabilité pour nous, une fois entrer dedans...
Si on lit
Jn15, on voit notamment qu'une responsabilité est de rester dans cette alliance, de demeurer dans cette alliance, en choisissant de demeurer en Jésus , de demeurer en ce que Jésus est, en suivant le chemin que Dieu a tracé pour nous, en obéissant à Dieu, par la foi en Dieu qu'on reconnaît comme celui qui nous guide selon le seul vrai chemin de la vie véritable, chemin qui produit alors forcément le fruit de l'Esprit (= le coeur de Jésus en nous).
Ainsi, l'obéissance à Dieu, qui ne peut se faire que par la foi en Dieu (croire que ce que Dieu dit est vrai et est digne d'être suivi), est la responsabilité du disciple pour rester dans l'alliance.

RMQ :
Si en tant que disciple, on décidait de ne pas obéir à Dieu, alors cela montrerait qu'on ne croit pas réellement que Dieu nous montre le seul chemin de la vie véritable et digne d'être suivi...
Certes, on peut avoir des difficultés, des hésitations, des combats ...  mais Dieu étant un père compatissant, qui prend toutes ses précautions avec ses enfants, saura nous faire comprendre et réaliser que son chemin est LE Chemin. A nous ensuite de croire en lui et de décider de le suivre, de croire qu'il n'est pas un Dieu sournois, comme Satan a voulu suscité cette pensée dans le coeur d'Adam et Eve, pensée qui pouvait se résumer en "Dieu ne veut pas que vous soyez pleinement épanouis, parce que vous voyez : il vous cache ce pouvoir de voir la différence entre le bien et le mal par vous-même, en vous appuyant sur vous-mêmes pour ça, indépendamment de lui  ..."

Alors évidemment, un exemple de la Bible illustrant mes propos va suivre.
Lc 9:12-17
Comme le jour commençait à baisser, les douze s'approchèrent, et lui dirent: Renvoie la foule, afin qu'elle aille dans les villages et dans les campagnes des environs, pour se loger et pour trouver des vivres; car nous sommes ici dans un lieu désert. Jésus leur dit: Donnez-leur vous-mêmes à manger. Mais ils répondirent: Nous n'avons que cinq pains et deux poissons, à moins que nous n'allions nous-mêmes acheter des vivres pour tout ce peuple. Or, il y avait environ cinq mille hommes. Jésus dit à ses disciples: Faites-les asseoir par rangées de cinquante. Ils firent ainsi, ils les firent tous asseoir. Jésus prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il les bénit. Puis, il les rompit, et les donna aux disciples, afin qu'ils les distribuassent à la foule. Tous mangèrent et furent rassasiés, et l'on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restaient.

Dans ce passage de la Bible, Jésus va faire une oeuvre miraculeuse en multipliant 5 pains et 2 poissons afin que 5000 hommes puissent manger à leur faim et qu'il y ait même des restes. Mais si Jésus a fait ce miracle, Jésus n'a pas distribué lui-même les pains et poissons mais a laissé ses disciples le faire afin qu'ils participent à cette oeuvre et surtout afin qu'ils prennent conscience du miracle qu'il opérait, car ceux qui ont vu qu'il n'y avait que 5 pains et 2 poissons au départ et qui ont distribué, ont certainement vu le miracle, alors que les 5000 hommes qui ont bénéficié de la nourriture, n'étaient peut-être même pas conscients qu'un miracle s'opérait pour qu'ils puissent manger. En obéissant à cet ordre de Jésus, les disciples ont donc pris conscience de la puissance de Jésus. Leur obéissance, par la foi, à cet ordre simple (juste distribuer la nourriture) mais fou selon les raisonnements humains (distribuer juste 5 pains et 2 poissons à 5000 hommes) a permis aux disciples de voir ce que Jésus est (sous l'angle de la puissance surnaturelle de Jésus).
Mais Jésus va juste leur demander de distribuer ce qu'il leur donne après avoir béni ce qu'il leur donne. Jésus ne va pas leur demander de faire le miracle, ça c'est la part de Jésus. Non, Jésus va juste leur demander de distribuer ce qu'il leur donne mais ce tout petit geste, pas très difficile en soi, ne pouvait se faire que par la foi sinon, sans la foi en Jésus, ils auraient dit que c'est impossible de nourrir tous ces gens avec si peu et n'auraient pas obéi. La responsabilité des disciples, dans ce passage a juste été de distribuer ce que Jésus a béni, ce que Jésus leur a donné et leur a dit de distribuer.

Or donner, distribuer, partager par la foi ce que Dieu donne, en obéissant à Dieu, n'est pas un principe isolé dans la Bible :
2 Tim 2:1-2 Toi donc, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce qui est en Jésus-Christ. Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l'enseigner aussi à d'autres.
2 Tim 1:6 C'est pourquoi je t'exhorte à ranimer le don de Dieu que tu as reçu par l'imposition de mes mains.
Mt 10:8 Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.

Jn 3:27 Jean répondit: Un homme ne peut recevoir que ce qui lui a été donné du ciel.
Act 20:24 Mais je ne fais pour moi-même aucun cas de ma vie, comme si elle m'était précieuse, pourvu que j'accomplisse ma course avec joie, et le ministère que j'ai reçu du Seigneur Jésus, d'annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu.
Act 20:35 (b) ...et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même: Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir.

Jn 21:22 Jésus leur dit de nouveau: La paix soit avec vous! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie. Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint-Esprit.

 

Et pourquoi ce principe "Je reçois de Dieu et je donne, je partage, par la foi, ce que j'ai reçu de Dieu" est-il aussi présent dans tous ces versets ?
parce que cela peut se résumer par le schéma suivant, si on considère plusieurs chrétiens qui reçoivent de Dieu et qui donne aux autres par la foi en Dieu, par l'action du Saint-Esprit :
 


 

=>  Oui, il s'agit de la mise en action de l'alliance de Dieu

 

Mais est-ce que ce principe de la Nouvelle Alliance qui semble comme se matérialiser en action, dans les passages précédents, pourrait être assez important pour avoir un symbole emblématique que Dieu aurait voulu laisser à ses enfants qui veulent lui obéir et le suivre ( tout comme Dieu a laissé le symbole de la Nouvelle Naissance dans le baptême par immersion, ou comme Dieu a laissé le symbole du corps de Christ dans le pain rompu de la Sainte Cène, ou comme Dieu a voulu laissé le symbole du sang de Christ dans le vin de la Sainte Cène) ?

Est-ce que le fait que la Bible parle de la Nouvelle Alliance, et non pas seulement du sang de la Nouvelle Alliance, dans les passages de Lc 22:20 et I Co 11:25 concernant la Sainte Cène, pourrait vouloir dire que la Nouvelle Alliance est réellement mise en symbole, quelque part, au cours de la Sainte-Cène ?
Lc 22:17 Et, ayant pris une coupe et rendu grâces, il dit: Prenez cette coupe, et distribuez-la entre vous;
 

 

Lc 22:20 Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.
 

Voilà, après les fiches "Qu'est-ce qu'une tradition ?" et "Quelques mots sur la Sainte Cène (les Questions)", je pense que je n'aurais plus rien à ajouter sur cette question...
Que ceux qui veulent entendre entendent....

Si ce n'est qu'un jour Dieu prit un égoïste notoire, un homme qui n'en avait rien à faire des autres et, cet homme s'étant converti, Dieu lui donna une mission : "Tu vas me protéger un mot, (c'est-à-dire l'idée qui est enfermée dans ce mot), et ce mot c'est : LE PARTAGE !!! Et tu protègeras aussi le symbole physique de ce partage (qui est encore plus matérialisé qu'un mot) que personne ne veut voir, pour ne pas avoir à revenir en arrière ..."
Est-ce que cette mission a changé celui que Dieu a choisi pour la porter, en comprenant mieux ce que Dieu est, à travers le chemin parcouru ?
Et est-ce que ce témoignage que je viens de partager avec vous pourrait être vrai ?

A vous de savoir .....

 

NB :
Ci-dessous les vidéos intéressantes (mais pas chrétiennes donc sans la vision et la conclusion spirituelle se basant sur la Parole de Dieu) mais à voir juste pour comprendre techniquement certains sujets avec un autre point de vu que le point de vu de façonnage des briques par le même moule homologué par les Nimrod constructeurs de Babel ...

 

Une question intéressante : C'est quoi l'argent ?

Une suite de "c'est quoi l'argent ?"

La géopolitique mondiale sous un autre angle ...

Apoc. 13:15 Et elles fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne puisse acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :