Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Comme un Béréen

Les 2 Alliances

7 Janvier 2017 Publié dans #Alliance, #religion-religiosité ?, #vie chrétienne

Ancienne Alliance / Nouvelle Alliance - La Propitiation = Action de rendre une divinité propice, favorable à notre égard et par extension = le sacrifice offert pour apaiser la colère de cette divinité. L'Ancienne et la Nouvelle Alliance décrites dans la Bible, montrent ce que Dieu demande pour qu'Il nous soit propice.

Ancienne Alliance / Nouvelle Alliance - La Propitiation = Action de rendre une divinité propice, favorable à notre égard et par extension = le sacrifice offert pour apaiser la colère de cette divinité. L'Ancienne et la Nouvelle Alliance décrites dans la Bible, montrent ce que Dieu demande pour qu'Il nous soit propice.

LES 2 ALLIANCES : Ancienne Alliance / Nouvelle Alliance

Schématisation de l'Ancienne Alliance et de la Nouvelle Alliance

Fiche N°3
<--- Précédent

I /   La Propitiation :

Définition du mot "Propitiation" :
Action de (se) rendre une divinité propice; acte sacrificiel offert à un dieu pour le rendre favorable, en vue d'obtenir l'expiation, le pardon des péchés. Rite, sacrifice, victime de propitiation.
Sacrifice offert à un dieu pour le rendre propice et pour apaiser sa colère.
("Propice" = qui est bien disposé à l'égard de ..., donc la propitiation est l'action de rendre quelqu'un ou une divinité propice à notre égard)

La Bible dit que la colère de Dieu demeure sur le pécheur car dans la justice de Dieu : le salaire du péché c'est la mort. 
Col 3:5-7  Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l'impudicité, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie. C'est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion, parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés.
Ro 6:23   Car le salaire du péché, c'est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.


Attention, de bien comprendre les mots :

  • pécheur = celui qui est un pécheur, c'est-à-dire que l'homme, parce qu'il est pécheur, pratique le péché. Il s'agit d'un état (verbe = être) qui induit un comportement qui correspond à cet état. Il ne s'agit pas de comprendre le contraire, à savoir qu'on deviendrait un pécheur quand on aurait commis des péchés et qu'il suffirait de se garder de commettre des péchés pour ne pas être un pécheur. Non, la Bible dit que depuis le péché originel d'Adam et Eve qui ont désobéi à Dieu, tous les hommes naissent pécheurs et donc ils se comporteront comme des pécheurs et par conséquent, tous les hommes sont privés de la gloire de Dieu.
    Ro 3:23 Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu
    Ro 7:18-24 
    Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair: j'ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui le fais, c'est le péché qui habite en moi. Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?...
    (le péché qu'on commet et le fait qu'on n'arrive pas à ne pas pécher est la preuve qu'il nous faut voir et la preuve qui démontre qu'on EST pécheur, c'est-à-dire que notre "construction intérieure" est faite selon le modèle = pécheur et non pas selon le seul modèle qui plaît à Dieu car il n'est pas pécheur et ce modèle n'est rien de moins que : Jésus )

  • la mort = si on considère ce qu'est la vie, la vraie vie au sens spirituel, selon Dieu, et qui est de connaître Dieu et son Fils Jésus Jn17:3 "Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ "(c'est ça la vraie vie éternelle !!!) , on comprend alors ce que Dieu considère comme la mort, la mort dans tout son sens spirituel = ne pas connaître Dieu et son Fils Jésus. C'est pour ça que la séparation d'Adam et Eve de Dieu est la vraie mort spirituelle qui est entrée dans le monde et dont les hommes héritent aussi, du fait de leur nature pécheresse.
    La vie physique et la mort physique ne sont que la partie visible de ces mots mais la vie et la mort ont aussi,et surtout , une dimension spirituelle qu'il est très important de savoir et de connaître afin d'avoir une vision plus globale de ce que dit la Bible.
    Par exemple, on comprend mieux que le premier des péchés commis (par Adam et Eve) a été, justement de vouloir se couper de Dieu et connaître le bien et le mal par eux-mêmes, indépendamment de Dieu et que le "premier" des péchés est la transgression du premier commandement "Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée". Or comment transgresse-t-on tous les jours ce 1er des commandements sinon en faisant passer, par exemple, le "moi", le "ma vie est à moi, je fais ce que je veux, moi", avant le "je donne ma vie à Dieu pour qu'Il me guide, Lui et que je Lui obéisse afin de faire SA volonté" (= c'est ce que Jésus a fait sans jamais faillir). Or n'est-ce pas là le comportement des hommes = "je fais ce qui me semble bien par ma propre connaissance du bien et du mal et je le fais pour moi, pour suivre le chemin qui me convient à moi" et cela peut tout-à-fait se parer d'une attitude de religion et même de religion chrétienne : ce n'est nullement incompatible....

Une fois qu'on comprend que, selon la Bible, la colère de Dieu repose sur nous du fait qu'on soit pécheur et donc qu'on pratique le péché car notre nature-même nous emmène à pratiquer le péché et que, même en essayant avec toute notre volonté d'homme, nous ne parvenons même pas à ne pas pratiquer les péchés dont nous sommes prisonniers (à chacun de reconnaître de quelle pratique de péché il est esclave, sans se voiler les yeux et à la lumière de ce que la Bible évoque comme étant péché...), alors on peut se demander mais comment apaiser la colère de Dieu envers moi, comment rendre Dieu propice ?
Bien entendu, il faut avoir la notion de la colère de Dieu = croire que Dieu existe, croire ce que la Bible dit au sujet de la colère de Dieu et croire que la Bible est la parole de Dieu, croire et réaliser qu'on est pécheur .... or tout cela ne peut se faire que par le Saint-Esprit de Dieu qui nous révèle cela et non pas par nous-même = il faut donc demander premièrement à Dieu de nous révéler que nous avons besoin que sa colère soit apaisée envers nous car il y a réellement colère de Dieu envers nous.
Et une fois que Dieu nous aura révélé ce besoin que la colère de Dieu soit apaisée envers nous, comment entrer dans les exigences que Dieu donne pour qu'Il soit propice envers nous ?

Et c'est là qu'interviennent les notions de l'Ancienne Alliance et de la Nouvelle Alliance que nous avons déjà un petit peu abordées dans la fiche : Le Sang et la Nouvelle Alliance, La Loi et l'Ancienne Alliance.

 

II /   Schématisation de La Loi et des Commandements :

Préambules à la Propitiation :
Si on croit que la Bible est la Parole de Dieu donnée aux hommes, alors on va très vite arriver à la conclusion que Dieu n'est pas une force ou une puissance informe, comme un nuage qui flotterait dans les airs mais Dieu est un être spirituel et Il a donc sa propre volonté.
Par conséquent, c'est Dieu qui donne SES exigences pour Lui être agréable et pour qu'Il nous soit propice : ce n'est pas à l'homme de décider ce qui apaisera la colère de Dieu mais l'homme doit trouver ce que Dieu donne comme conditions pour que sa colère envers nous soit apaisée, si toutefois l'homme a envie que Dieu lui soit propice ... Il est donc exclu de croire que chacun puisse faire selon son bon vouloir, que chacun puisse imaginer ce qu'il serait peut-être bien de faire pour être agréable à Dieu ... Dieu a ses exigences et "si" la Bible est la Parole de Dieu, alors ce que la Bible expose comme exigences de Dieu sera la norme pour que Dieu nous soit propice.
==> Donc comme le dit le sous-titre de mon blog : à toi de savoir où est la vérité !

 

La Bible dit : "cherches et tu trouveras" Mt 7:7 et la Bible donne comme promesse de Dieu : "vous me chercherez et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre coeur"  Jér 29:13

(voir la page A Propos de ce blog)
Donc à toi de mettre à l'épreuve la Parole de Dieu que la Bible "prétend être" !
Surtout que dans la Bible, la vie éternelle c'est de connaître Dieu et Jésus, donc comment Dieu ne ferait pas connaître le moyen de lui être propice pour que sa colère envers nous soit apaisée et que nous ayons la vie éternelle dans son sens basique et la vie éternelle dans son sens spirituel = la connaissance spirituelle et profonde de Dieu par la connaissance de son Fils Jésus ? Oui, tout se recoupe dans cette "logique" de la Bible !!!

 

Alors quelles sont les exigences de Dieu pour qu'Il nous soit propice, pour que sa colère envers nous soit apaisée ?

La première approche de cela a été donnée par la Loi et les Commandements de Dieu mais nous verrons que ce n'est qu'une première approche car cette Loi et ces Commandements qui ont donné ce qu'on appelle l'Ancienne Alliance étaient l'ombre de la dernière alliance, celle qui est pleine et entière, l'alliance éternelle car nous avons vu, dans la fiche Les Hauts Lieux, que Dieu a dû révélé tout son plan par "étapes" car il fallait le temps (exemple : pour que Jésus vienne accomplir cette dernière alliance et qu'il soit condamné à mort par les religieux qui connaissaient la Loi "de Moïse" et qui essayaient de la suivre par leur propre volonté, il fallait déjà que Jésus naisse au sein du peuple d'Israël et que ce peuple soit dans la religion qui essaie de suivre les exigences de Dieu par la propre volonté de l'homme, donc il fallait déjà qu'il y ait un peuple d'Israël plongé dans cette religion... donc il fallait bien un cheminement, donc ça a pris le temps que ça a pris.)

  1. Schématisation de la Loi (celle dite "de Moïse" car c'est à Moïse que Dieu l'a révélée)

Mt 22:36-40  Maître, quel est le plus grand commandement de la loi? Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C'est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.
Luc 10:25-28  Un docteur de la loi se leva, et dit à Jésus, pour l'éprouver: Maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle? Jésus lui dit: Qu'est-il écrit dans la loi? Qu'y lis-tu? Il répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée; et ton prochain comme toi-même. Tu as bien répondu, lui dit Jésus; fais cela, et tu vivras.
On constate qu'en Luc 10:25-28, le docteur de la loi énonce ainsi le résumé des exigences de Dieu pour hériter la vie éternelle et Jésus ne le contredit pas mais , au contraire, Jésus confirme que c'est bien les exigences de Dieu pour avoir la vie éternelle (Jésus veut bien-sûr parler de la vraie vie spirituelle en Dieu)

On peut alors essayer de schématiser ce résumé de toute la loi qui se traduit par ces 2 commandements :

Schématisation de la Loi

Schématisation de la Loi

Afin d'être agréé par Dieu, Dieu a donné ses exigences et l'Ancienne Alliance, avec le peuple d'Israël qui a reçu cette Loi a alors été conclue. En effet, une alliance entre les 2 partis (Dieu et le peuple d'Israël) a été conclue car le peuple d'Israël, face aux exigences de Dieu pour que Dieu leur soit propice, s'est alors engagé par la parole prononcée par le peuple d'Israël qui disait "Nous obéirons". Et cet accord a alors été scellé par le sang de l'alliance qui inaugure cette alliance.
(voir fiche Le Sang et la Nouvelle Alliance, La Loi et l'Ancienne Alliance)
Ex 24:3-8  Moïse vint rapporter au peuple toutes les paroles de l'Eternel et toutes les lois. Le peuple entier répondit d'une même voix: Nous ferons tout ce que l'Eternel a dit. Moïse écrivit toutes les paroles de l'Eternel. Puis il se leva de bon matin; il bâtit un autel au pied de la montagne, et dressa douze pierres pour les douze tribus d'Israël. Il envoya des jeunes hommes, enfants d'Israël, pour offrir à l'Eternel des holocaustes, et immoler des taureaux en sacrifices d'actions de grâces. Moïse prit la moitié du sang, qu'il mit dans des bassins, et il répandit l'autre moitié sur l'autel. Il prit le livre de l'alliance, et le lut en présence du peuple; ils dirent: Nous ferons tout ce que l'Eternel a dit, et nous obéirons. Moïse prit le sang, et il le répandit sur le peuple, en disant: Voici le sang de l'alliance que l'Eternel a faite avec vous selon toutes ces paroles.
Alliance confirmée ensuite encore en Jos 24:24-28

Mais toute la partie de la Bible appelée l'Ancien Testament qui suit ensuite cette alliance contractée en Dieu et le peuple d'Israël qui a dit qu'il obéirait, nous montre que cette alliance a été rompue maintes fois par le peuple : ce n'est pas Dieu qui a rompu son engagement mais le peuple.
Héb 8:8-9  
Car c'est avec l'expression d'un blâme que le Seigneur dit à Israël: Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, Où je ferai avec la maison d'Israël et la maison de Juda Une alliance nouvelle, Non comme l'alliance que je traitai avec leurs pères, Le jour où je les saisis par la main Pour les faire sortir du pays d'Egypte; Car ils n'ont pas persévéré dans mon alliance, Et moi aussi je ne me suis pas soucié d'eux, dit le Seigneur.
Jér 31:31-32  Voici, les jours viennent, dit l'Eternel, Où je ferai avec la maison d'Israël et la maison de Juda Une alliance nouvelle, Non comme l'alliance que je traitai avec leurs pères, Le jour où je les saisis par la main Pour les faire sortir du pays d'Egypte, Alliance qu'ils ont violée, Quoique je fusse leur maître, dit l'Eternel.
Osée 6:6-7  
Car j'aime la piété et non les sacrifices, Et la connaissance de Dieu plus que les holocaustes. Ils ont, comme les autres hommes, transgressé l'alliance; C'est alors qu'ils m'ont été infidèles.

Et pourquoi cette ancienne alliance a-t-elle échouée alors que le peuple d'Israël devait bien être sincère lorsqu'il a dit vouloir obéir à Dieu car il voyait combien être agréé de Dieu est bon et car il comprenait bien la reconnaissance qu'il devait à Dieu de les avoir sortis de l'esclavage d'Egypte par sa main puissante ?
Le problème, en fait, ne vient pas de Dieu et de ses promesses qui sont bonnes et dignes d'être acceptées, ni de la "motivation" du peuple qui reconnaissait certainement sincèrement que la Loi est bonne (au moment où le peuple s'est engagé à obéir), ni d'un manque de volonté du peuple qui s'est engagé sincèrement (au moment où le peuple s'est engagé à obéir).... NON, le problème est la façon dont le peuple s'est engagé = en croyant qu'il pourrait obéir à Dieu, par sa volonté, par ses propres efforts, par sa propre "force morale et intellectuelle". En effet, le peuple s'est engagé en disant "nous obéirons, nous ferons tout ce que l'Eternel a dit."
Le peuple, reconnaissant de tout ce que Dieu avait fait pour eux, de tout ce que Dieu leur donnait de bon (dont la Loi qui est bonne), a répondu dans un élan de coeur mais le peuple se reposait sur lui-même pour accomplir les exigences de Dieu = voilà la faute à éviter.

Et c'est la faute à éviter en tant que chrétien, né de nouveau, qui croit et voit que Dieu est bon, que tout ce que Dieu donne est bon et que la Loi, les exigences de Dieu sont justes et bonnes. Il faut éviter de croire que, parce qu'on est pleinement reconnaissant de ce que Dieu nous a sauvé, on pourra alors suivre Dieu par nous-mêmes, par nos efforts, par notre volonté et de se dire intérieurement une phrase du genre "je suivrai Dieu parce que je lui dois bien ça maintenant, vu tout ce que Dieu a fait pour moi ..." et phrase qui emmène alors une autre expression du genre "je donnerai le meilleur de moi-même à Dieu maintenant ..." comme si le meilleur de nous-mêmes pouvait suivre Dieu ...

Cela rappelle ce que Pierre a vécu par son triple reniement de Jésus.

Matt 26:31-35  Alors Jésus leur dit: Je serai pour vous tous, cette nuit, une occasion de chute; car il est écrit: Je frapperai le berger, et les brebis du troupeau seront dispersées. Mais, après que je serai ressuscité, je vous précèderai en Galilée. Pierre, prenant la parole, lui dit: Quand tu serais pour tous une occasion de chute, tu ne le seras jamais pour moi. Jésus lui dit: Je te le dis en vérité, cette nuit même, avant que le coq chante, tu me renieras trois fois. Pierre lui répondit: Quand il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai pas. Et tous les disciples dirent la même chose.
Matt 26:69-75  Cependant, Pierre était assis dehors dans la cour. Une servante s'approcha de lui, et dit: Toi aussi, tu étais avec Jésus le Galiléen.
Mais il le nia devant tous, disant: Je ne sais ce que tu veux dire. Comme il se dirigeait vers la porte, une autre servante le vit, et dit à ceux qui se trouvaient là; Celui-ci était aussi avec Jésus de Nazareth. Il le nia de nouveau, avec serment: Je ne connais pas cet homme. Peu après, ceux qui étaient là, s'étant approchés, dirent à Pierre: Certainement tu es aussi de ces gens-là, car ton langage te fait reconnaître. Alors il se mit à faire des imprécations et à jurer: Je ne connais pas cet homme. Aussitôt le coq chanta. Et Pierre se souvint de la parole que Jésus avait dite: Avant que le coq chante, tu me renieras trois fois. Et étant sorti, il pleura amèrement.

Dieu a permis que cela arrive à Pierre afin que Pierre comprenne, connaisse (et non pas seulement une connaissance intellectuelle mais une connaissance profonde) qu'on ne suit pas Dieu, on ne suit pas Jésus par sa propre volonté, par sa propre force humaine, par ses propres efforts mais seulement par la foi en Jésus et par la puissance du Saint-Esprit (car ensuite, après le baptême dans le Saint-Esprit, Pierre suivra le chemin que Jésus lui destine, jusqu'à la mort).

 

                    2. Schématisation de la Nouvelle Alliance

L'échec de l'Ancienne Alliance à cause du peuple d'Israël qui n'a pas tenu sa parole et qui n'a donc pas pu obéir aux exigences de Dieu, nous enseigne, à nous, qu'on ne peut pas parvenir par nous-mêmes, par nos propres efforts, par notre force de volonté, etc.... aussi sincère et motivé soit-on, à demeurer dans l'alliance.
En effet, on ne peut pas, par nous-même, nous efforcer à aimer Dieu et son prochain comme Dieu le veut c'est-à-dire aussi parfaitement que Jésus l'a fait ici-bas, car Jésus a révélé à quel degré il faut être pour pouvoir prétendre avoir répondu à toutes les exigences de Dieu ( car la Loi n'était qu'un "échantillon" donné juste pour comprendre qu'on ne peut pas y parvenir) :
Matt 5:48  Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.
Ainsi que celui qui veut s'attaquer à répondre aux exigences de Dieu pour que Dieu lui soit propice , pour que la colère de Dieu soit apaisée envers lui, doit atteindre ce stade = être parfait comme Dieu est parfait. Alors si quelqu'un croit qu'il puisse y parvenir ....???
Non, seul Jésus, sur Terre, a pu aimer pleinement, comme Dieu le veut, a pu être parfait comme Dieu l'exige, parce que Jésus est le Fils de Dieu et n'a commis aucun péché et n'avait pas la nature de pécheur qui produit du péché.

Jésus est le seul, ici-bas, qui ait pu endossé la charge de suivre entièrement les exigences de l'Ancienne Alliance et même toutes les exigences de perfection que Dieu exige pour pouvoir être agréé par Lui.

Jésus est le seul, ici-bas, qui ait pu endossé la charge de suivre entièrement les exigences de l'Ancienne Alliance et même toutes les exigences de perfection que Dieu exige pour pouvoir être agréé par Lui.

Jn 15:4-5 Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s'il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.
= Sans Jésus, l'homme ne peut pas accomplir les exigences de Dieu !
L'homme ne peut entrer dans le schéma de l'alliance que lorsqu’il meurt à lui-même( = mourir à ses propres efforts pour essayer d’être dans l’alliance), que lorsqu’il se détourne de sa volonté d’entrer par lui-même dans l ‘alliance pour se tourner vers Jésus et accepter de reconnaître que seul Jésus peut le faire entrer dans cette alliance ( = pure grâce, pas de mérite !)

Mais comme les chrétiens comprennent généralement que cela est la voie normale pour être sauvé de la mort éternelle, il faut aussi comprendre que c'est la voie aussi pour la sanctification du chrétien.
En effet, on constatera dans l'Ancienne Alliance, que c'est après être sorti d'Egypte que le peuple a voulu obéir à Dieu et a voulu le faire par ses propres forces et c'est aussi après être entré dans le pays promis et avoir mené la conquête du pays promis sous Josué, que le peuple a réitéré son sermon d'obéir à Dieu mais par ses propres efforts. Or tout cela symbolise l'homme après sa rencontre avec Dieu, après que Dieu lui ait faire voir sa puissance et l'ait retiré du pays de l'esclavage du péché, après que Dieu l'ait introduit dans le pays promis de sa présence ... bref, de nos jours, il faut comprendre = après que l'homme se soit converti et ait choisit de suivre Dieu.

Or pour la sanctification de son âme (que son âme soit de plus en plus telle que Dieu veut qu'elle soit), le chrétien ne doit pas plus essayer de répondre aux exigences de Dieu par ses propres efforts, mais il doit se placer en Jésus, par la foi et s’abandonner au Saint Esprit qui le mène alors dans le schéma de l'alliance. C’est donc Dieu qui nous amène à la sanctification et non plus nous-mêmes qui essayons de nous améliorer en nous efforçant à répondre aux exigences de Dieu.

Mais seule la foi, la confiance en un Dieu qui peut et qui veut accomplir en nous ce qu’il exige de nous , nous permet d’accepter de nous abandonner complètement entre ses mains, d’abandonner notre sanctification entre ses mains.

A notre conversion, nous avons abandonné notre vie entre les mains de Dieu alors  pourquoi ne pas  vouloir faire le pas de plus du chrétien = abandonner notre sanctification entre ses mains ?
On a abandonné notre vie d’homme du monde entre ses mains lorsque cette vie représentait ce qui était cher à nos yeux dans le monde. Pourquoi ne pas avoir la foi, la confiance en Dieu qui va alors nous emmener à lui donner aussi notre vie spirituelle de chrétien, notre sanctification ? et alors on acceptera que le même miracle se produise que pour notre salut = la Grâce (pas de mérite,  pas d’efforts pour l’atteindre…mais abandonner tout dans les mains du Seigneur afin qu'il emmène notre âme à se revêtir de la nature de l'homme nouveau qu'il a déjà placée en nous = l'homme spirituel qui est à l'image de Jésus.)

 

Ainsi on peut schématiser le passage de la Loi à la Grâce divine, le passage de l'Ancienne Alliance à la Nouvelle Alliance en nous tournant maintenant, par la foi, dans le chemin de la croix (=abandonner sa propre voie pour réussir mais nous tourner vers la foi en Jésus qui a tout accompli et qui nous mènera alors, lui, vers ce qu'on ne pouvait pas atteindre = entrer dans l'alliance en étant en Christ ,en étant conduit par le Saint Esprit) : 

Les 2 Alliances

I Th 5:23 Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ!
I Pi 5:10   Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.
 

Ainsi que ce soit pour le salut ou pour la sanctification, pour entrer initialement dans l'alliance ou pour continuer et perdurer dans l'alliance, pour un homme qui veut être réconcilié avec Dieu et entrer dans l'alliance avec Dieu ou pour un chrétien qui veut continuer à suivre Dieu et demeurer dans l'alliance avec Dieu : on intègre cette alliance ou on demeure dans cette alliance en reconnaissant qu'on ne peut pas atteindre les exigences de Dieu par nous-même mais en croyant que Jésus, lui, a pu atteindre ces exigences et que son sacrifice à la croix comme victime propitiatoire, nous fait entrer dans l'alliance et que conduit par le Saint Esprit nous pourrons suivre le chemin qui nous mène à rester dans l'alliance.
Jn 15:1-5   Je (= Jésus) suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.
Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, afin qu'il porte encore plus de fruit. Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s'il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.

 

 

III /   Conclusion :

Héb. 8:10-12  
Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, Après ces jours-là, dit le Seigneur:
Je mettrai mes lois dans leur esprit,
Je les écrirai dans leur coeur;
Et je serai leur Dieu,
Et ils seront mon peuple.

Aucun n'enseignera plus son concitoyen,
Ni aucun son frère, en disant: Connais le Seigneur!
Car tous me connaîtront,
Depuis le plus petit jusqu'au plus grand d'entre eux;

Parce que je pardonnerai leurs iniquités,
Et que je ne me souviendrai plus de leurs péchés.

 

Donc pour tout ceux qui essaient encore d'atteindre les exigences de Dieu par leurs propres efforts et qui constatent qu'ils n'y arrivent pas (car ils sont sincères et ne se voilent pas la face pour se cacher le péché qui les lie) : que cela serve au moins à vous faire vous rendre compte que vous n'y arriverait pas par vos forces, par votre volonté, par vos efforts ....

Pour ceux qui, voyant qu'ils n'y arriveront jamais, ont décidé de capituler : c'est exactement là où il fallait que vous arriviez = abandonner toute confiance, toute foi dans vos propres efforts, vos propres capacités à pouvoir répondre aux exigences de Dieu, pour vous tourner vers le seul chemin véritable pour entrer dans l'alliance avec Dieu.

Alors, la vraie voie de la vie éternelle, la vraie voie de la sanctification, la vraie voie pour parvenir à être agréé de Dieu se présente à vous et elle est simple mais relève du miracle de Dieu, c'est-à-dire que c'est Dieu qui agira pour faire ce que vous ne pouvez pas faire (par conséquent, il faut que Dieu existe et qu'Il tienne, Lui, l'engagement qu'Il a pris dans la Nouvelle Alliance).
Et ce chemin est simplement de croire que Jésus est mort pour remplir, lui, les conditions qui nous ouvrent l'accès aux promesses de la Nouvelle Alliance : Parce que je pardonnerai leurs iniquités,
Et que je ne me souviendrai plus de leurs péchés. 
(= Jésus est mort pour que cette condition soit remplie car il est l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde  Jn 1:29) et qu'ainsi, le Saint Esprit nous emmènera  dans les promesses de l'alliance : Je mettrai mes lois dans leur esprit, Je les écrirai dans leur coeur; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple. Aucun n'enseignera plus son concitoyen, Ni aucun son frère, en disant: Connais le Seigneur! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu'au plus grand d'entre eux
car c'est le Saint Esprit qui conduit dans toute la vérité (Jn 16:13 Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.)

Ainsi, pour nous, tout repose sur la seule oeuvre que nous puissions faire :
Jn 6:28-29   Ils lui dirent: Que devons-nous faire, pour faire les oeuvres de Dieu? Jésus leur répondit: L'oeuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé.
Et ensuite, c'est Dieu qui prendra la suite entre ses mains pour remplir sa part du "contrat" de l'alliance.

Bien entendu, tout cela ne peut fonctionner que :
- si nous voulons entrer dans l'alliance avec Dieu (Dieu ne va pas nous forcer),
- si Dieu existe,
- si ce qui est écrit dans la Bible est la parole de Dieu,,
- si Dieu respecte ses promesses, sa part du "contrat" de l'alliance décrite dans la Bible.
- et si nous acceptons, par la foi (la confiance) en Dieu et par la foi que Jésus est celui qui a déjà accompli, à la croix, le miracle qui va alors se manifester dans notre vie, de laisser Dieu nous guider et prendre en charge notre vie (donc accepter que ce ne soit plus le "moi" et le "pour moi" qui guide notre vie). Car si on donne ainsi sa vie à Dieu, si on remet ainsi sa vie entre les mains de Dieu en lui disant "vas-y, je te fais confiance" : Dieu va nous mener, par le Saint-Esprit sur le chemin qui va nous emmener à la croix = choisir non pas notre volonté mais sa volonté. Ce sera alors à nous de faire le choix, à chaque fois, de suivre Dieu ou pas... Ce ne sera pas un chemin facile car mourir à soi pour suivre Dieu n'est pas naturel pour l'homme charnel, mais le Saint-Esprit nous guidera pour qu'on suive le chemin. Et Dieu saura aussi mettre les situations et même faire perdurer les situations qui vont nous emmener à convertir notre âme, c'est-à-dire, à faire que nous abandonnions notre ancienne façon d'agir qui tournait autour du "moi" pour choisir la volonté de Dieu, car ces situations que Dieu permettra, permettront aussi à Dieu de nous révéler la vérité (la vérité sur ce que nous sommes, la vérité sur ce qu'est Jésus, la vérité sur ce que Dieu est).

Donc à vous de savoir si tout ça est vrai, en décidant si vous voulez tenter ce chemin, si du moins vous vous rendez compte qu'il y a besoin d'une réconciliation avec Dieu à cause du péché qui sépare l'homme de Dieu.
Sinon, je me dis que vous avez beaucoup de temps et de patience pour avoir lu tout ce que j'ai écrit ... 

Suivant--->

SE NOYER DANS LA MER DU MOI

par Chip Brogden

« Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et n'ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises. » (Romains 13:14)

Watchman Nee raconte une expérience qu'il a vécue en tant que leader chrétien dans la Chine communiste. De jeunes frères chrétiens étaient rassemblés pour nager dans une des nombreuses criques qui existent dans cette région. Comme beaucoup n'étaient pas de bons nageurs, ils faisaient attention à rester prêt du bord pour ne pas avoir de l'eau au-dessus de leur tête.

Un des frères alla un peu trop loin et commença à se débattre dans l'eau profonde. En réalisant son état, il commença à crier et à appeler ses amis qui étaient sortis de l'eau et s'étaient séchés. « A l'aide! Sauvez-moi! » criait-il sans cesse, agitant ses bras et ses jambes dans une tentative désespérée pour garder la tête hors de l'eau.

Frère Nee savait qu'un seul homme était assez expérimenté en natation pour lui porter assistance, et il se tourna vers lui pour demander de l'aide. Mais étrangement, cet homme resta calme, tout en regardant cette personne se débattre, et ne fit rien pour le sauver, à la grande stupeur de frère Nee et du reste du groupe. « Pourquoi ne fais-tu rien? » criaient-ils à l'unisson. Mais l'homme restait là, sans se sentir apparemment concerné.

Après un petit moment, le nageur en péril ne put plus rester hors de l'eau. Ses bras et ses jambes se fatiguèrent et il commença à couler. A ce moment, le bon nageur plongea dans la crique et en quelques rapides mouvements rejoignit la victime et la ramena saine et sauve.

Quand tout fut terminé, frère Nee était hors de lui. « Je n'ai jamais vu un chrétien qui aime autant sa propre vie que toi », lui cria t-il « Comment as-tu pu attendre et regarder ton frère se noyer, en ignorant ses appels à l'aide et en prolongeant sa souffrance? »

Mais l'homme resta calme et expliqua: « Si j'avais sauté immédiatement et essayé de le sauver, il m'aurait agrippé, pris de panique, et m'aurait entraîné sous l'eau avec lui. Pour être sauvé, il devait d'abord arriver au bout de lui-même et cesser de se battre, d'essayer de se sauver lui-même. C'est seulement ensuite que je pouvais l'aider ».

Il est difficile de ne pas y voir une leçon spirituelle. Nee en a conclu, et nous en concluons aussi, que tout comme un homme qui se noie ne peut se sauver lui-même jusqu'à ce qu'il arrête de se débattre, ainsi doivent faire ceux qui veulent être sauvés par Christ. Jusqu'à ce que nous arrivions au bout de nous-même, Jésus n'interviendra pas.

Vous pouvez penser, « Oh, mais je suis déjà au bout de moi-même! » Mais vous continuez de faire vos plans, de prendre vos décisions, et de décider de vos choix. Vous pensez, raisonnez, débattez, argumentez, et cherchez le conseil selon vos propres opinions, pensées, et façon de voir. Comme c'est dur pour vous d'arrêter de vous battre et de vous abandonner entièrement dans les mains de Dieu.

Pourquoi est-ce si difficile? Parce que vous ne connaissez pas vraiment Dieu. Et vous n'abandonnez pas si facilement votre vie entre les mains d'un Autre sans avoir d'abord une certitude claire. Vous voulez SAVOIR, ensuite vous pourrez AVOIR CONFIANCE. Mais Jésus nous demande d'AVOIR CONFIANCE, pour que nous puissions SAVOIR.

Puis-je partager une expérience personnelle avec vous? J'ai remarqué que même si je souhaite connaître d'avance la volonté de Dieu pour ma vie , Il ne me révèle jamais rien de plus que ce dont j'ai besoin pour aujourd'hui. Peut-être parce que ma pensée limitée ne peut pas comprendre tout ce qui se passera entre aujourd'hui et demain, entre cette semaine et la prochaine. Peut-être parce que si je pouvais avoir un aperçu de ce qui se passera ou ce qui peut arriver, mes pensés reviendraient à la surface et modifieraient mon chemin.

C'est comme si la vie était un voyage dans un épais brouillard. Même si votre regard est très perçant, vous ne pouvez pas voir au-delà de la prochaine étape.

Je crois que Dieu ne veut pas que nous fassions de grandes choses, Il veut seulement que nous fassions la prochaine chose. Si nous Lui abandonnons nos vies, si nous Lui donnons la prééminence en toutes choses et arrêtons d'essayer de nous sauver nous-même, je crois que nous serons plus en paix.

Se débattre et se comporter comme un homme qui se noie n'est pas la foi, mais le désespoir. Et cela ne vous apportera pas l'aide dont vous avez besoin.

Le Psaume 62 exprime exactement cette pensée: « C'est à Dieu seul que, dans le calme, je me remets: mon salut vient de lui. Lui seul est mon rocher, et mon Sauveur; il est ma forteresse: Pourquoi serais-je ébranlé. » (v 1-2) Bonne question. Pourquoi être effrayé? David, ayant réalisé que le salut vient de Dieu seul, pouvait arrêter d'essayer de se sortir d'affaire par lui-même dans les situations qu'il vivait.

Que signifie croire comme un petit enfant? Pensez au Seigneur Jésus couché dans une mangeoire. Totalement dépendant de ses parents terrestres pour la nourriture, les vêtements, pour un toit, pour la protection. Il ne peut rien faire de Lui-même.

Quelques années passent. Jésus est maintenant un Homme. Il peut se nourrir Lui-même, s'habiller, se trouver un toit, se défendre Lui-même. Mais intérieurement, Il est toujours autant dépendant de Son Père; pas du Père terrestre, mais du céleste. Ces propres paroles sont: « Je ne peux rien faire de Moi-même. C'est le Père Qui travaille en Moi. Je suis venu faire Sa volonté, pas la mienne ».

Plus vite nous donnerons les rênes de notre vie au Dieu qui sait tout pour qu'Il la dirige, plus vite nous expérimenterons l'assurance bénie et la sérénité qui ne peuvent être trouvées que dans le coeur qui est arrivé à bout de lui-même et qui s'est engagé sans retour possible à suivre Jésus.

http://connaitrechrist.net/Site/CB/Disciple/NoyerMoi.htm

Copyright ©1997-2008 TheSchoolOfChrist.Org
Distribution (libre) non commerciale possible à condition que cette mention apparaisse

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :